Sardines farcies à la ricotta et basilic, crumble au parmesan

 « Les poi-ssons, les poissons, moi j’adooore les poissons. Les couper, les tronçonner à vif. J’aime leur trancher la tête et dépiauter la bête, ah mais oui, c’est toujours un délice ! »  

Je pense que Louis a fait peur à plus d’un enfant et que la détresse de Sébastien n’a rien arrangé. (Si tu n’as toujours pas capté à quoi je faisais référence, je te conseille de revoir tes classiques !)

J’aime le poisson. Ce n’est pas donné à tout le monde, mais j’adore le poisson, pour sa chair délicate qui peut être si délicieuse lorsqu’elle est bien préparée. J’adore le poisson lorsqu’il est bien cuit, lorsqu’il est bien parfumé, bien agrémenté… Sauf que ce n’est pas si facile ! Quel poisson et à quel moment de l’année ? Comment je le prépare ? Comment je le cuisine ? Toutes ces questions qui nous pousse généralement à troquer l’étal du poissonnier pour le rayon surgelé ou la boite de thon. Pas facile d’y voir clair…

Et si tout ça n’était que de l’histoire ancienne ? Et si on se réconciliait avec le poisson, son choix et sa préparation ? C’est ce que Pavillon France fait au quotidien.

Pavillon France est une marque récente. Créée en 2012, il s’agit de la première marque nationale et collective des produits de la mer, péchés par des navires battant Pavillon Français. Cette marque regroupe tous les acteurs de la filière, du pêcheur jusqu’au distributeur (dont la grande distribution mais aussi des poissonniers indépendants). Leur but est de soutenir la pêche maritime française, patrimoine gastronomique français, en valorisant la diversité des espèces de poissons péchés en France (250 espèces) et la saisonnalité des espèces, et ce particulièrement auprès de la « jeune population » qui consomme peu de poisson. Enfin, leur but est également de désacraliser la préparation du poisson. Pour en savoir plus sur la marque, je vous invite à visiter le site internet de Pavillon France.

Je vire un peu « season freak » mais je deviens de plus en plus persuadée que consommer des produits de saison permet non seulement de trouver le « vrai » goût du produit, mais également de payer un prix « juste » pour son produit. Le goût au bon prix, ça me plait… Connaitre la saisonnalité du poisson nous permet donc de payer un prix « juste » pour consommer ce dernier.. Si vous voulez savoir quelles espèces consommer quel mois, tout est expliqué sur le site internet.

Enfin, je ne sais pas vous, mais perso, ce qui me fait peur, c’est la préparation. A la maison, on préparait pas des milliers de poissons. Hormis ceux carrés (avec les yeux dans les coins) et congelés qui finissaient dans la poêle ou au court-bouillon, la majorité des poissons finissait roulés dans la farine et cuit au beurre (Ok, je schématise un peu). Pourtant, tous les poissons n’acceptent pas cette cuisson, certains demandent une préparation minutieuse, un temps de cuisson précis, etc, etc… J’ai été bien contente de trouver les informations nécessaires regroupées sur le site.

La marque Pavillon France m’a mise au défi de vous proposer une recette facile et pratique autour d’un poisson de saison… J’avais plusieurs espèces au choix mais… j’ai préféré choisir la sardine !

Qu’est ce qu’une sardine ?

Avant d’être enfermée dans une boite de conserve, la sardine est un vrai poisson… Blague à part, la sardine est surtout consommée en conserve mais elle peut être votre meilleure amie lors des barbecues d’été !! Pas très chère (j’ai payé 2,50€ pour mes 6 sardines), c’est un poisson riche en calcium et considéré comme un poisson gras (>5% de lipide) : ici 10gr de lipide pour 100gr. Il s’agit de « bon » lipide, riche en omega 3.
A noter : La sardine est fragile et se consomme rapidement, le jour de l’achat et ne se garde qu’une journée au réfrigérateur…

Comment nettoyer les sardines ?

Écailler les sardines : Pour écailler les sardines, vous pouvez procéder de plusieurs façons. J’ai choisi de les frotter avec du gros sel : Cela a l’avantage de ne pas abimer la peau ni la chair du poisson. Il vous suffit de poser votre sardine sur une surface plate et de frotter de la queue vers la tête avec du gros sel, puis de passer les sardines sous l’eau.
Vous pouvez également utiliser le dos d’une lame du couteau, mais je trouve cela plus risqué pour la chair du poisson.

Nettoyer les sardines : Souvent, les sardines du commerce ont un « trou » dessous. Il vous suffit de couper le ventre du poisson en partant de ce trou et en allant vers la queue, à l’aide d’un couteau. Une fois que vous avez fait cette entaille, vider les sardines. Bien entendu, vous pouvez demander à votre poissonnier de le faire pour vous, si cela ne vous ragoute pas… Une fois que vous avez vidé les sardines, les passer rapidement sous l’eau froide pour les nettoyer et sécher en tapotant avec un papier absorbant (cela permet d’enlever d’éventuels résidus). Vous pouvez couper la tête ou la laisser. Ici, j’ai choisi de la laisser pour un côté « esthétique ».

Vous pouvez trouver d’autres conseils pour préparer votre poisson sur le site de Pavillon France.

Sardines farcies à la ricotta

Sardines farcies à la ricotta et basilic, crumble au parmesan

Une idée pour manger la sardine fraîche autrement !
Temps de préparation: 20 minutes
Temps de cuisson: 25 minutes
Temps total: 45 minutes
Type de plat: Plat principal
Cuisine: Française
Portions: 4 personnes

Ingrédients

Sardines farcies

Crumble au parmesan

  • 100 g de beurre
  • 150 g de farine
  • 150 g de parmesan

Instructions

Commencer par préparer les sardines

  • Si ce n'est pas déjà fait, vider les sardines comme expliqué ci-dessus. Les écailler.

Préparer la farce

  • Nettoyer les feuilles de basilic et les hacher avec les doigts ou un couteau en céramique. Détailler l'oignon en petits dés. Mélanger le tout avec la ricotta afin d'obtenir une farce épaisse. Garnir les sardines (environ 2 c. à café de farce par sardines).
  • Vous pouvez "refermer" les sardines avec un peu de ficelle afin que la farce ne s'écoule pas lors de la cuisson. Réserver au frais.

Préparer les asperges

  • Couper les tiges afin d'avoir juste les têtes (environ 8 à 10 cm). Parer le pieds : Faire une incision à environ 1,5 / 2 cm du bord de l'asperge, enlever la peau sur cette longueur.

Préparer le crumble

  • Préchauffer le four à 160°C. Mélanger le beurre froid, la farine et le parmesan fraîchement râpé avec le bout des doigts jusqu'à obtenir une semoule grossière. Étaler sur une plaque.

Passer à la cuisson

  • o Asperges : Porter à ébullition un grand volume d'eau avec une petite cuillère de bicarbonate de soude. Lorsque l'eau boue, mettre les asperges. Faire cuire 10 minutes puis rafraîchir rapidement sous l'eau glacée. Les asperges doivent rester chaudes.
  • o Crumble : Mettre à cuire les pépites de crumble 8 à 10 minutes, ou jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées.
  • o Poisson : Frotter une poêle avec de l'huile d'olive à l'aide d'un essuie-tout. Faire chauffer au maximum. Déposer les sardines et baisser le feu. Faire cuire à feu moyen 3 à 4 mn sur chaque face, jusqu'à ce qu'elles soient dorées.

Dresser

  • Déposer 3 sardines, débarrassées des ficelles, dans chaque assiette. Déposer les asperges à côté. Répartir quelques pépites de crumble sur le dessus. Déguster sans plus attendre.
Vous avez essayé cette recette?Mentionnez @gourmandiseries sur Instagram ou tagguez là #gourmandiseries!

Une délicieuse façon de préparer l’été…

6 commentaires

Laisser un commentaire