Saint-Jacques poêlées, purée de potimarron et riz rouge

Riz rouge, potimarron et Saint-Jacques

Je suis très en retard. J’aurai dû vous poster cette recette entre Noël et Nouvel An. Mais allez savoir pourquoi, j’ai perdu totalement le goût et la volonté d’écrire. Et presque d’agir. Je crois que j’avais vraiment besoin de souffler, de prendre du temps pour moi, et rien que pour moi. Oublier les obligations, les contraintes et n’écouter que mes envies. Ce qui se résumait à peu près à manger et à dormir. J’avais froid tout le temps, j’avais besoin de douceur, de me sentir enveloppé dans un cocon, d’être chérie par ma couette… Bref.

Voici donc une recette de fêtes (oui, ben ça marche aussi pour vos repas de famille du dimanche, toute l’année pour peu qu’il y ait des coquilles Saint-Jacques de disponibles). Une recette de fêtes avec le riz de Camargue. J’utilise souvent le riz de Camargue parce qu’il a cet énorme avantage d’être français. Il est peut-être un peu plus cher, mais il a le mérite d’être fait sur notre territoire. Je vous en avait déjà un peu parlé dans un article de fête, l’année dernière autour d’un rôti de saumon. J’avais utilisé du riz rond (qui fait aussi fureur en riz au lait !). Ici, j’ai décidé d’utiliser un riz un peu plus rare, moins commun et qui a donc des airs de fêtes : le riz complet rouge.

Le riz rouge de Camargue est un des seuls riz rouges qui existent dans le monde. Sa couleur rouge est simplement dû à une mutation naturelle de la couleur de son péricarde. Niveau goût, il a le même goût qu’un autre riz complet. Il se marie parfaitement bien avec la purée de potimarron et la coquille Saint-Jacques. Un plat de fête simple, un peu classique mais avec cette touche d’originalité qu’est le riz !

Riz rouge, potimarron et Saint-Jacques

Riz rouge, potimarron et Saint-Jacques
Saint-Jacques poêlées, purée de potimarron et riz rouge
Temps de préparation: 20 minutes
Temps de cuisson: 45 minutes
Temps total: 1 heure 5 minutes
Portions: 4 personnes
Un délicieux repas de fêtes mêlant potimarron et noix de saint-jaques
Imprimer

Ingrédients

Pour le riz

  • 300 g de riz rouge de Camargue
  • 3 petites échalotes
  • 1 l de bouillon de légume

Pour la purée de potimarron

  • 1 potimarron de 500g environ
  • 3 c. à soupe de crème fraîche entière
  • noix de muscade

Pour le dressage

  • 12 coquilles Saint-Jacques
  • huile d'olive à la vanille, c'est encore mieux

Instructions

Préparer le riz

  1. Rincer très légèrement le riz en le passant à l'eau froide.
    Faire chauffer une grande casserole d'eau. Lorsque l'eau commence à frémir, mettre le riz et le bouillon.

    Cuire pendant 30 minutes. Le riz doit être encore ferme.

  2. Pendant ce temps, hacher finement les échalotes. Faire chauffer les échalotes dans une poêle avec un fond d'eau, elles doivent devenir translucides.
    Mélanger les échalotes avec le riz égoutté.

Préparer la purée de potimarron

  1. Couper le potimarron en deux et gratter les graines à l'aide d'une fourchette. Ne pas éplucher.
    Détailler le potimarron en gros cubes. Les mettre dans une casserole avec un fond d'eau.

  2. Couvrir et faire cuire 20 à 25 minutes. Le potimarron doit être très tendre.

  3. Mixer à l'aide d'un mixeur plongeant en ajoutant la crème et un peu de noix de muscade. Réserver au chaud.

Préparer les noix de Saint-Jacques

  1. Nettoyer les coquilles Saint-Jacques.
  2. Faire chauffer une poêle très légèrement huilée. Saisir les coquilles pendant 2 minutes de chaque côté. Les coquilles doivent être nacrées.

Dressage

  1. Déposer le riz à l'échalote dans l'assiette.
    Ajouter la purée de potimarron autour du riz.
  2. Déposer ensuite les coquilles Saint-Jacques.
  3. Finir en ajoutant un filet d'huile d'olive sur chaque assiette.

Riz rouge, potimarron et Saint-Jacques

Vous connaissiez le riz rouge ? Vous le cuisinez comment ?

7 commentaires

  • Bonjour miss. Tout d’abord, je te souhaite une très belle et douce année . Et puis, merci pour le partage de cette assiette de fêtes… après les fêtes ! ça peut toujours servir car finalement, on est tellement gourmand, et gourmet, qu’on est toujours partant pour refaire la fête.
    Je connais le riz rouge, et j’avoue que je suis assez déçue de ce que j’ai goûté. En effet, son « écorce » est tellement épaisse que je le trouve trop croquant, trop dur à la dégustation. Je préfère le riz complet que l’on connaît mieux, et que je mange depuis de très longues années.

    Je t’embrasse et te remercie pour ce beau partage, avec des photographies de qualité, et très lumineuses.

  • Je ne connaissais pas du tout le riz rouge. Est-ce qu’il existe d’autres couleurs de riz (naturel on s’entend, je me doute bien qu’avec un peu de colorant on peut changer nous mêmes)?

Laisser un commentaire