Gratins et flans salés, Plats principaux, Quiches, Tartes salées & Cie

Le cobbler en version salée: cébettes, courgette et bûche de chèvre

Cobbler salé au chèvre

Tu me connais, j’n’aime pas jeter les restes. Alors régulièrement, je fais des recettes avec ce qu’il y a, c’est un peu « approximatif » et souvent totalement en freestyle. Le résultat est très variable… Mais parfois, cela donne de bonnes surprises. C’est le cas de ce plat.

Généralement, quand j’achète des légumes, mon primeur à la main lourde. Quand je lui ai demandé des cébettes, il m’a filé une botte de cébettes pouvant largement nourrir un immeuble entier. J’en ai utilisé 4 maximum pour une recette… Et je me suis retrouvée en tête à tête avec cette botte. J’ai donc du réfléchir. Je l’ai regardé… Qu’est ce que je vais bien pouvoir en faire ?
Une salade ? Pas vraiment sure que ce soit très agréable… Une soupe ? Mouais, ce n’est pas la courgette qui est dans le bac du frigo qui va contrebalancer ça gracieusement… Rôties ? Mouais. Une tarte ? Hum, non, pas de beurre… Et je vous passe la suite du monologue interne à mon cerveau. Jusqu’au moment où, assise devant mon frigo, je fais l’inventaire des quelques produits devant moi, essayant de faire une addition heureuse.
J’avais une demie buche de chèvre, là depuis quelques temps déjà, et une courgette. Oui, c’est tout. J’ai donc opté pour l’option « crumble salé »… ou presque !

Me voici donc lavant, séchant, coupant mes légumes. Tout dans le plat, un filet d’huile d’olive, et hop, au four pour les rôtir un peu.

Je m’attaque donc à ma pâte à crumble. De la farine, des épices, du chèvre… Oui, mais là, c’est un peu plat plat quand même… J’ai alors eu, je ne sais pas pourquoi, un éclair. Un cobbler salé. Vu mon amour pour le cobbler sucré, je me suis dit que la version salée ne devait pas être mauvaise du tout.
J’ai donc attrapé un fromage blanc et un peu de levure, mélanger tout ça, et recouvert mes légumes de la chose…

Le résultat ? Un délice ! Les cébettes avaient perdues le petit goût assez désagréable qu’elles ont lorsqu’elles sont crues, pour ne garder que le meilleur d’elles-même ! La mélanger avec la courgette et le chèvre était plus qu’heureux… Bref, un vrai délice ! La texture si spécifique au cobbler, à la fois moelleuse et croquante contrebalance le fondant des légumes… Une bonne surprise.

Cobbler salé aux cébettes, courgette et bûche de chèvre.
Pour 2 personnes

– 1 grande courgette
– 2/3 de botte de cébettes (environ 20 têtes)
– 1/2 bûche de chèvre (60g)
– 80g de farine
– 3 cs de gros flocons d’avoine
– 1 cs de fromage blanc
– 1 cc de levure chimique
– ciboulette
– sel
– poivre
– un filet d’huile d’olive

Préchauffer le four à 180°C.

Laver la courgette et les cébettes. Sécher.
Huiler légèrement un plat à gratin.
Découper la courgette en cubes. Répartir dans le plat.
Enlever la partie verte des cébettes en gardant tout de même 2 cm de vert tendre. Détailler les têtes en rondelles.
Répartir dans le plat avec les courgettes.
Ajouter 1 filet d’huile d’olive et 2 cs d’eau. Enfourner pendant 15mn.

Pendant ce temps là, préparer la pâte à cobbler.
Dans un saladier, verser la farine, la levure, les flocons d’avoine et la buche de chèvre. Mélanger du bout des doigts jusqu’à obtenir une pâte épaisse. Saler légèrement (le chèvre l’est déjà), poivrer. Ajouter ensuite la ciboulette et le fromage blanc. Mélanger. La texture est plus souple que pour un crumble, vous obtenez une boule de pâte. Découper cette boule en 4 à 6 boules de plus petite taille (selon la taille de votre plat). Applatir légèrement et répartir au dessus des légumes.
Ré-enfourner et faire cuire pendant 30 mn. (Si le cobbler dore trop, couvrir d’un papier aluminium au bout de 20mn).

Ce plat peut se déguster seul, ou en accompagnement d’une volaille ou d’un poisson.

Je crois que j’ai été conquise par la version salée du cobbler… Cela annonce quelques tentatives d’association pour cet hiver !!