Gaspacho melon/pastèque et toast au jambon de porc noir de Bigorre

Au risque de me répéter, ce qui me fait le plus plaisir dans le fait de bloguer, c’est de découvrir. Découvrir des gens, découvrir des parfums, des techniques… et des produits ! C’est pour ça que j’adore participer aux ateliers et aux soirées… pour découvrir des gens d’exceptions par exemple ! C’était le cas de cette soirée très charcut’ à laquelle j’ai participé ! Au programme, le travail de 3 produits d’exception : la saucisse, l’andouille, et le jambon. Dis comme ça, on se croirait coincé dans un blister plastique de plateau spécial Raclette. Non, il s’agissait là de produits d’exception, expliqués par des artisans passionnés (et passionnant). Parce que oui, la charcut’, ce n’est pas le top du glam, parce que oui, l’andouille et la saucisse, ça peut ne pas faire rêver… à tord ! Ces produits là étaient juste à tomber !

Parmi les 3 produits que nous avons travaillé, se trouvait une petite merveille. Je ne sais pas si dans ma vie, je vais souvent avoir l’occasion de goûter un tel produit. Un gras pas gras, fondant et parfumé, une viande délicieuse, puissante et douce à la fois… Un jambon comme je n’en avais jamais mangé auparavant ! (Bon, je n’ai jamais gouté de bellota…) Un jambon nommé… le Noir de Bigorre !

Un petit topo sur ce délicieux jambon, parce que vraiment, il gagne a être dégusté un jour !

Le Noir de Bigorre est un produit plutôt rare. Il est issu du « cépage » de porc du même nom. Cette race est élevée en France, dans le sud-ouest (Haute-Pyrénées, Gers et Haute-Garonne). La production est toute petite (à peine 12 000 jambons !) ce qui en fait un produit d’exception. La race Porc Noir de Bigorre a failli s’éteindre dans les années 80’s et une petite bande de passionnés ont réussi à sauvé cet « or noir du porc », si je puis dire ! Les porcs sont élevés en liberté, gambadant (autant que possible…) gaiement dans les prairies et les sous-bois… et on obtient un jambon au goût fort, mais tellement délicieux. Je ne peux que vous le conseillez, c’est un vrai bonheur !!

Pour l’occasion, je vous présente une petite recette que nous avions faite : un gaspacho melon/pastèque assez épicé et son petit toast. Une recette assez relevée, aux accents du sud, un peu hispanique, pour faire écho aux origines de Mr de Bigorre !

Gaspacho de melon

Gaspacho melon/pastèque et toast au jambon de porc noir de Bigorre

Une entrée toute en fraîcheur et en saveurs du sud
Temps de préparation: 25 minutes
Temps total: 25 minutes
Type de plat: Entrée
Cuisine: Espagnole
Portions: 4 personnes

Ingrédients

Pour le gaspacho

  • 0,5 melon bien juteux
  • 1 tranche de pastèque disons les 2/3 du poids du demi-melon
  • huile d'olive
  • 1 c. à soupe de vinaigre de Xérès
  • 1 pincée de piment d'Espelette
  • sel
  • poivre du moulin

Pour le toast

Instructions

Préparer le gaspacho

  • Enlever les pépins du melon et de la pastèque. Prélever la chair et la mettre dans un blender. 
  • Ajouter le reste des ingrédients et mixer jusqu'à obtenir une consistance homogène. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Réserver au froid.

Préparer les toasts

  • Passer les tranches de pain au grille-pain ou sous le grill d'un four. 
  • Frotter ensuite chaque tranche avec la gousse d'ail et la tomate. Ajouter un peu d'huile d'olive, et poser une tranche de jambon Noir de Bigorre.
  • Sortir le gaspacho du frigo, servir et déguster sans plus attendre !
Vous avez essayé cette recette?Mentionnez @gourmandiseries sur Instagram ou tagguez là #gourmandiseries!

6 commentaires

Laisser un commentaire