Coing poêlé, ou la façon la plus simple de découvrir le coing.

Le coing, ce fruit à l’orthographe si embêtante. Que vient faire ce g à la fin du mot ? Doit-on prononcer ça « Coingue » ou « Coin » ? Et c’est quoi le nom de l’arbre ? Un cognassier (Quel drôle de nom pour un arbre). Et puis d’abord, c’est quoi, un coing ?
Autant de question que l’on peut se poser tellement ce fruit d’automne n’est pas commun en cuisine.

On a peu l’habitude de voir ce fruit décliné en dessert ou en plat. Un peu comme un « fruit oublié ». Pour cause ? Le coing est un dur à cuire !
Si vous voulez lapider quelqu’un, utilisez des coings. Cela doit être efficace (Je n’ai évidemment pas tester, et je ne suis absolument pas responsable si tu blesses quelqu’un en essayant chez toi, cher lecteur).
Bref, le coing pour être mangé à besoin d’être cuit. Sinon tu te pètes les dents, c’est certain !! Et tes papilles risquent de ne pas apprécier tellement il est acide lorsqu’il est cru. De ce fait, cela peut repousser certains. Le coing demande un peu de travail, et un peu de patience pour être attendri.

Et pour commencer à le découvrir, je te propose une recette simple, qui ne demande pas trop trop de travail, et qui te permet d’apprécier le coing à sa juste valeur: tant au niveau du goût qu’au niveau de sa texture si spécifique. Essaye donc, et tu me diras ce que tu en penses !

Coing poelé

Coing poêlé

Un dessert facile pour apprendre à apprécier le coing
Temps de préparation: 20 minutes
Temps de cuisson: 30 minutes
Temps total: 50 minutes
Type de plat: Dessert
Cuisine: Française
Portions: 4 personnes

Ingredients

  • 2 coings
  • 1 noix de beurre
  • 2 c. à soupe de sucre roux
  • 4 c. à soupe de sucre non raffiné muscovado
  • 200 g de fromage blanc

Instructions

  • Peler le coin, couper le en 4. Enlever les pépins à l'aide d'un couteau, et détailler le coing en tranches assez fines (comme vous le feriez avec une pomme).
  • Faire fondre la noix de beurre dans une poêle. Lorsque le beurre commence à chanter, baisser le feu et déposer les tranches de coing. Saupoudrer de sucre. Faire dorer en retournant régulièrement.
  • Le coing est prêt lorsqu'il est bien fondant (compter 10 à 15 minutes environ). Pour faire le test, planter une lame de couteau, si vous sentez une résistance, c'est qu'il n'est pas tout à fait cuit.
    Réserver sur du papier absorbant.
  • Préparer un caramel en faisant fondre 2 cs de sucre complet (comme le muscovado).
  • Pour déguster le coing, répartir le fromage blanc (ou une bonne crème fraiche ou encore une bonne crème montée...) dans des verrines. Ajouter les tranches de coing. Répartir le caramel sur le dessus et déguster.
Vous avez essayé cette recette?Mentionnez @gourmandiseries sur Instagram ou tagguez là #gourmandiseries!

C’est pour moi la façon la plus simple d’apprendre à apprécier le coing. Sous cette forme, il n’est pas trop sucré (contrairement à la gelée ou la pâte de coing), et nous gardons sa texture. Vous pouvez également les déguster sur un fond de pâte sablée ou pâte sucrée.

13 commentaires

Laisser un commentaire