Tartelettes aux poires, et découverte du philadelphia au Milka

Certains et certaines d’entre vous le savent déjà, mais depuis mercredi, on peut trouver du Philadelphia au Milka.

Cela fait un peu plus d’un an qu’on peut enfin trouver du Philadelphia en France. Cette semaine, Kraft a lancé 3 nouvelles saveurs : Light, Saumon fumé/aneth (si si !) et Milka. L’arrivée de cette dernière référence a été relayée dans les médias comme un produit voulant concurrencer le Nutella.. alors ni une ni deux, il fallait absolument que je teste. J’ai donc fait le tour de tous les monoprix de Paris (ou presque) pour trouver la fameuse pâte à tartiner « cobrandée » Milka. Et j’ai mis la main dessus… Pour un prix d’1€97. Ouille mon porte-monnaie, mais il fallait bien que je le sacrifie pour goûter ça.

Et comme vous connaissez quand même mon amour pour la cuisine, je ne me suis pas contentée de le tester étalé sur du pain… J’ai aussi cuisiné la chose en deux délicieuses tartelettes aux poires.

Avant de vous livrer la recette, je vais d’abord vous parler de la dégustation « normale ».

Je pense qu’il n’y a rien de mieux que du pain pour goûter le Philadelphia. Alors pour goûter, j’ai choisi une bonne tartine de baguette, légèrement grillée au toaster. Et armée d’un couteau, j’ai entrepris l’étalage. Première surprise : la texture est totalement différente de celle du Philadelphia classique : moins crémeuse et plus « collante », comme élastique. C’est un peu plus difficile à étaler sur du pain que le Philadelphia classique.

Pour ce qui est du goût, je vous arrête tout de suite : ce n’est PAS du Nutella. Tout simplement parce qu’il n’y a pas une once de noisette là-dedans ! Donc si vous vous attendez à un truc similaire au Nutella, ce n’est même pas la peine de goûter ! Si on apprécie le produit tel qu’il est, il a le goût du chocolat milka au lait que l’on aurait fait fondre. Ça se rapproche un peu du Nesquick également. Ce n’est pas mauvais du tout, et bien sûr que non, ce n’est pas du Nutella.

Côté composition… C’est assez complexe. Pas d’huile de palme, certes, mais le second ingrédient est le sucre… puis vient de la préparation de protéine de lait, de la pâte de cacao, de la crème et du beurre de cacao… Bon, ok, on n’atteint pas les performances du nutella dont le premier ingrédient est le sucre et le second l’huile végétale (dont pas mal d’huile de palme), mais c’est pas super light pour autant.. Niveau valeurs énergétiques : 300kcal au 100g pour le philadelphia au milka contre 530 kcal au 100g pour le Nutella. Si on décortique l’étiquette, le Philadelphia gagne en légèreté également… Mais n’est pas pour autant un aliment parfait pour la ligne: ça reste du fromage et du chocolat.

Ceci dit, j’ai beaucoup apprécié la pâte sur la tartine ! Le goût n’est pas très salé comme je le craignais, même si le sel reste présent en arrière bouche.

Comme je vous le disais, j’ai voulu le tester en cuisine. J’avais déjà testé une pâte à tarte au Philadelphia (avec cette tatin de cerises). J’ai poussé plus loin en m’inspirant de ma recette de flan pour faire un appareil à quiche à base de Philadelphia… Et le résultat est juste délicieux !

 

Tartelettes au philadelphia milka et poires

Tartelettes aux poires et Philadelphia au Milka

Des tartelettes gourmandes au chocolat et à la poire
Temps de préparation: 40 minutes
Temps de cuisson: 40 minutes
Temps total: 1 heure 20 minutes
Type de plat: Dessert
Cuisine: Française
Portions: 4 personnes

Ingredients

Pour la pâte

  • 220 g de farine
  • 160 g de fromage frais Philadelphia au Milka
  • 15 g de beurre légèrement mou
  • 15 g de sucre cassonade

Pour la garniture

  • 2 poires
  • 2 oeufs
  • 4 c. à soupe de fromage frais Philadelphia au Milka
  • 2 sachets de sucre vanillé

Instructions

Préparer la pâte

  • Dans un saladier, sabler le sucre et le beurre. Ajouter ensuite le Philadelphia et battre énergiquement pour obtenir une pâte lisse et homogène.
  • Ajouter enfin la farine tamisée petit à petit, jusqu'à obtenir une belle boule de pâte.
  • Faire reposer au frigo pendant 1h.
  • Pendant ce temps là, éplucher la poire, la couper en deux et enlever les pépins.
  • Couper ensuite chaque moitié en 4 ou 5 tranches. Réserver avec un peu de jus de citron pour que les poires ne s'oxydent pas.

Préparer l'appareil

  • Battre l’œuf et le Philadelphia ensemble jusqu'à obtenir un appareil onctueux. Ajouter ensuite le sucre vanillé.

Monter les tartelettes

  • Préchauffer votre four à 180°C.
  • Abaisser votre pâte pour qu'elle fasse environ 3 mm d'épaisseur. Foncer des moules ou des cercles à tartelettes avec la pâte.
  • Faire cuire à blanc pendant 15 mn. Sortir les tartelettes du four et attendre qu'elles refroidissent un peu.
  • Déposer ensuite une demi-poire en écartant un peu les tranches. Ajouter 5 à 6 c. à soupe d'appareil à quiche dans chaque tartelette.
  • Remettre au four pour 20 mn en vérifiant bien la cuisson : l'appareil ne doit plus être liquide.
  • A déguster tiède.

Notes

Si vous ne trouvez pas de Philadelphia au Milka, vous pouvez remplacer les quantités par un mélange 1/3 de Milka fondu, 2/3 de Phildalphia.

Vous avez essayé cette recette?Mentionnez @gourmandiseries sur Instagram ou tagguez là #gourmandiseries!

Verdict ? MIAM !
Le mariage poire-chocolat reste un classique inratable. La pâte est fondante et parfumée au chocolat juste comme il faut. L’appareil quant à lui est onctueux et pas trop « humide » malgré le jus des poires. Je crois que je vais garder cette idée de pâte à tarte au Philadelphia aromatisé et essayer de décliner…

Ah, au fait ! Cela fait 6 mois que le blog a migré ;-)
Je vais essayer d’améliorer quelques petits trucs d’ici les prochaines semaines, comme mettre en place un index des recettes voire une blogroll !
En attendant, merci de votre fidélité, de vos commentaires et de vos mails qui me vont droit au cœur !

 

20 commentaires

  • Ca fait un moment que c’est sorti en Belgique, j’ai eu l’occasion de le gouter à plusieurs reprises et franchement, j’ai été un peu déçue. Non seulement par la texture mais aussi par le goût que j’imaginais plus gourmand… Enfin soit dans tes tartelettes ça doit quand même être très bon, surtout avec la poire qui amène une petite saveur sucrée et douce, j’aime beaucoup ta recette!
    Bon lundi, Bises!

  • Dis-donc tu as beaucoup de créativité ! Je ne crois pas en avoir vu chez Casino, mais il faudra que j’ouvre l’oeil (dit-elle en ingurgitant un petit carré de Milka Daim ;)) ! Tes petites tartelettes sont très appétissantes !
    Bises,
    Delphine

  • J’en ai acheté en Allemagne l’autre jour (0.78€…) mais j’ai pas trouvé que ça cassait des briques. Par contre cuisiné comme dans ta recette ça me tente bien, faudra que je teste !

  • J’en avais acheté en Italie il y a environ 1 an, c’est plutôt bon mais ça n’a plus aucun rapport avec le cream cheese, ça a un goût de crème dessert au chocolat mais plus du tout de fromage (et ça a le goût de chocolat, mais pas de chocolat Milka) donc du coup j’étais un peu perplexe, ils auraient appelé Philadelphia une conserve de cassoulet que ça aurait été tout aussi logique. Enfin le principal c’est que c’est bon… :p

  • Je sais pas du tout si j’ai envie de goûter le Philadelphia (pour moi, ça doit rester le vrai et unique, nature) mais tes tartes, en revanche, j’en veux bien, merci.

  • Miam miam ! je vais guetter l’arrivée de ce philadelphia dans ma campagne pour pouvoir gouter.
    J’avoue un amour démesurée pour la pâte à tartiner au Milka (achatée en Belgique), alors ça devrait me plaire :)

  • Ta recette est pas l’air mauvaise du tout mais je reste très septique sur le philadephia au milka.

    J’aime le milka et j’aime le philadelphia, mais associé les deux ? Pour avoir sans avoir une pâte à tartiner. Mixer le goût du fromage ou du chocolat ? Ou alors supprimer ce goût du fromage et donc n’avoir que le goût du milka ? J’avoue ne pas trop savoir à quoi m’attendre si un jour je le goute ni comprendre vraiment pourquoi créer cette version. Pourquoi faire de qqc de salé qqc de sucré ?

    • Le goût salé a quasiment disparu dans ce produit.

      Après, pour le lancement, je ne sais pas trop. Je pense que Kraft veut capitaliser sur la tendance « booouh le nutella pas bien l’huile de palme » mais je n’en suis pas certaine. Je n’ai pas vu la pub, donc je ne peux pas vraiment voir sur quoi ils argumentent. Néanmoins, quand on regarde le pack, ils claiment le %age de matière grasse… Ce qui me laisse dire qu’il joue là dessus.
      Après, s’ils avaient vraiment voulu contrer Nutella, pourquoi ne pas sortir le pâte à tartiner Côte d’Or ou Milka directement ? (Il y a peut-être des raisons de politique d’entreprise là derrière mais bon).. On verra comment s’en sort le produit !

  • Heureusement que tu es là pour me rappeler l’actualité culinaire, parce que je serais totalement passée à côté.

    En gros c’est de la pâte à tartiner plus light que le Nutella, ou de la tablette à tartiner ? Si je devais tenter, ça serait par curiosité, comme toi avec une tartine. Même si tes tartelettes ont l’air très tentantes !

    • C’est une sorte d’hybride entre le fromage frais et la pâte à tartiner. Le Philadelphia a perdu son goût de fromage frais et se rapproche d’une sorte de pâte au chocolat. Cela peut être déceptif au niveau de la texture (vraiment différente du Philadelphia). Ce n’est pas de la tablette à tartiner comme tu dis, pour ça il existe une pâte disponible en Belgique ;-)
      J’espère que tu auras l’occasion de goûter !

Laisser un commentaire