Les accords plats et vins de l’été

Je suis en vacances, mais je n’allais pas vous abandonner !!! Je profite de mes vacances, barbecues, légumes grillées, melons et tomates gorgés de soleil, fruits fondants et sucrés… C’est bien beau mais… QU’EST CE QU’ON BOIT AVEC CA ? C’est Tom, du blog 1098.fr qui vous répond…

Ca y est, l’été est définitivement là, donc autant en profiter au maximum non ? Et quoi de mieux qu’un bon repas aux tonalités estivales pour se mettre dans l’ambiance ? Certains ont même la chance d’être en vacances, c’est le moment de partager de bons repas gorgés de soleil avec vos amis et famille. Notre gourmandiseuse nous ayant proposé de nombreux plats estivaux, je vais m’efforcer de vous proposer les vins qui iront en accord avec ces plats, afin de faire de ce repas d’été un repas dont vous vous souviendrez !

En entrée : Le gazpacho au melon, menthe et basilic
Pour la recette du gazpacho au melon, cliquez ici

Alors on commence de manière assez compliquée… alors qu’avec un gaspacho de tomate, le rosé un peu charnu est de rigueur, le melon tend plutôt à s’accorder avec un vin moelleux, voire un porto pour les plus « classiques » d’entre nous. Sachant qu’en même temps, nous sommes sur une entrée, idéalement il faut commencer sur quelque chose de plutôt léger afin de monter en puissance tout le long du repas (oui, je connais la suite, ça aide !).

Résumons : Un vin léger, mais en même temps apporteur d’un peu de sucre et d’épices (et oui, il faut bien causer avec le basilic…), deux idées différentes me viennent en tête, à choisir selon votre humeur du jour :

* Un rosé très sur le fruit, léger à boire, qui s’accompagnera bien avec le côté sucré du melon. Je pense notamment à un rosé comme la Cuvée des Beaux Jours du Domaine Rolet, un 100% Poulsard qui hurle pamplemousse.

* Un rosé plus corsé, quasiment rouge en bouche, plus lourd mais qui répondra mieux à la texture du gaspacho et aux épices. Pour cela, il faut chercher dans le sud, que ce soit un Collioure Rosé du Domaine de la Rectorie à Banyuls, ou un rosé du Château de Pibarnon à Bandol.

Et là, le flash, une troisième solution, peut-être ultime. Un vin rosé sur le fruit, mais ayant aussi cette corpulence digne de lutter sur des épices et la texture du gaspacho existe ! Il faut chercher du côté de Rivesaltes, et sur le domaine Sarda-Malet. Un côtes du Roussillon rosé, respirant la Syrah et le Mourvèdre, dans le parfait assemblage entre le fruit et la corpulence…mais c’est bien sûr !

En plat : Le barbecue

Du classique de l’été sur ce plat : Le barbecue. Nous tournerons autour du bœuf, que ce soit une bonne côte de bœuf ou des brochettes. Ici, difficile de se passer de l’accord « classique » sur un bon vin rouge, qui doit cependant garder une belle fraîcheur afin de ne pas nous plomber toute l’après-midi (même si on fait la sieste au bord de la piscine, il faut pas pousser non plus…).

L’accord classique nous pousse vers un Bordeaux, idéalement un Médoc (une jolie bouteille de Tour Haut-Caussan sur une viande grillée, ça marche toujours), afin de s’accorder très bien avec notre viande (et quelques patates ?). Mais comme nous sommes des originaux, nous pouvons aussi faire des petits légumes grillés avec nos brochettes ou notre côte de bœuf non ? Des poivrons, tomates, aubergines…de quoi se faire plaisir ! Et dans ce cas, on renverse la tendance, et on aura tendance à préférer un vin de

Loire, quelque chose du style Bourgueil de chez Yannick Amirault, ou pourquoi pas un vin de Bourgogne un peu charpenté comme un Pommard les Vignots de chez Chantal Lescure ?

En bref, ici, l’accompagnement est tout aussi important que le plat…et éviter le vin rouge trop lourd est une assurance de bien attaquer le dessert…que voilà !

En dessert : Cobbler aux fruits jaunes – pêches et abricots
Pour la recette du cobbler aux fruits jaunes, cliquez ici

Je l’avoue, je ne savais pas ce qu’était un cobbler avant de découvrir cette recette…qui m’a mis l’eau à la bouche ! Il faut dire que j’adore les scones & crumbles, cela n’aide pas. Donc que boire avec ce dessert en plein été ? Comme pour le plat, j’irai naturellement sur un vin moelleux, offrant un beau panier de fruits confits. Et comme pour le plat, je dois aussi m’assurer d’une certaine fraîcheur afin que le vin ne « plombe » pas notre après-midi. Et là, il n’y a que l’embarras du choix !

* On peut se promener dans la Loire avec un beau Montlouis Moelleux de François Chidaine ou son petit frère le Vouvray Moelleux, qu’il soit de Philippe Foreau, du Domaine Huet ou de Philippe Brisebarre,

* On peut rester classique sur un Sauternes frais, comme un Château Climens, encore faut-il avoir les moyens. Ceux qui aiment le bordelais et avec un petit budget iront plutôt du côté de Sainte-Croix-du-Mont avec un joli Château La Rame ou Bel-Air,

* On peut aussi jouer sur le côté tranchant avec un beau Riesling en vendanges tardives de chez Hubert Metz, ou un Pinot Gris, toujours en vendanges tardives du côté de René Muré, pour les amateurs d’acidité tranchante. On évitera peut-être le Gewurztraminer, offrant des arômes exotiques peut-être trop en décalage avec nos pêches et abricots…par contre, avec de l’ananas, il serait parfait !

Nous voilà déjà à la fin de notre aventure, j’espère que ces accords entre plats et vins de l’été vous plaisent, et que vous aurez autant de plaisir à les tester que moi à vous les proposer !

2 commentaires

  • Le cobber j’en fait bcp en ce moment, c’est délicieux, rapide à faire, un moyen de faire manger des fruits à mon mari qui les préfère cuits que crus ( certainement à cause de l’épluchage et du jus …) et un moyen de pas perdre la cagette d’abricots et celle de nectarines !!

  • question vins rosés, j’aurais bien accompagné le gazpacho par un Tavel ou un Patrimonio de Corse. tout autant de caractère mais le fruit en plus :) merci pour ce menu très distingué

Laisser un commentaire