[Carnet de Voyage] Santorin

Le cœur de notre voyage : Santorin.

J’aurai l’occasion d’y revenir mais à l’origine, nous souhaitions faire 3 îles avant de rentrer à Athènes pour visiter la ville. Nous avons finalement agrandi notre séjour à Santorin, pour vivre dans cette carte postale. Un paysage « typique » de la Grèce, ou plutôt : l’Île d’où viennent les photos que l’on nous montre lorsque l’on parle de Grèce… Un petit paradis !

Santorin

 

Nous avons donc passé 4 jours à Santorin, ou Santorini pour les Grecs !

4 jours magiques où les yeux brillent et la bouche doit s’empêcher de dire « woaaaa » à chaque pas. Ou presque. Premier constat : il fait bon vivre sur cette île. Nous n’avons jamais ressenti de danger malgré nos balades à des heures tardives, dans de petites rues. L’île est très touristique mais pourtant je n’ai pas ressenti de sentiment étouffement face à une foule dense. Une grande partie des touristes présents le sont uniquement la journée, amenés par les Ferry. Ils sont généralement dans les 2 villes principales : Fira et Oia. L’île ne se résume pas uniquement à ces 2 villes. La petite carte de Google pour que tu te repères un peu :

Source : Google Image

A savoir sur l’Île

En quelques mots, sans vous faire un cours de géologie et d’histoire : l’Île est un volcan. Ou plutôt les vestiges d’une île volcan qui était bien plus grande il y a quelques milliers d’années. C’est une île formidable avec une très grande histoire, avec des vestiges d’anciennes civilisations (époque mioenne si tu t’y connais). Santorin est la plus grande île de l’archipel de Santorin… qui est souvent appelé Santorin lui même, par extension (Santorin + Thirassia + Aspronisi + Palea Kameni + Nea Kameni). Concrètement, il y avait une île qui a complètement explosé sous la puissance de l’éruption volcanique et qui a donné sa forme actuelle à l’archipel (une île ronde avec le volcan au milieu, dont le centre s’est effondré laissant quelques parties submergées). Grosso modo. Le volcan est toujours actif, le dernier tremblement de terre ayant eu lieu en 1956 et ayant détruit plus de 2000 maisons. Par bonheur, les habitants de l’île travaillait à cette époque dans les champs, évitant donc d’être enseveli sous leurs maisons…
L’archipel est donc composé au centre du volcan, à gauche de Thirassia  et Aspronisi (une petite partie subermergée) et de l’île de Santorin à droite. La baie au centre est nommé « Caldera ». Voilà, une fois que l’on sait ça, on peut visiter l’île.

Voici donc mes quelques conseils pour visiter l’Île.

Se loger

Encore une fois, je vous expliquerai comment nous avions organisé notre voyage dans un billet spécifique mais pour Santorin, nous n’avions pas réservé d’hôtel non plus (comme à Mykonos). Pour nos hôtels, nous avons opté pour Booking ce qui s’est avéré être un bon deal ! Nous avons pris 2 hôtels : 1 en plein centre de l’île (Messaria sur la carte) et l’autre plus vers Fira (rapport au fait que nous avons prolongé notre séjour). Ce second hôtel était une très belle surprise, je vous en reparle plus bas.
Outre cette aubaine, il est plutôt conseillé de réserver si vous y allez en pleine saison car la majorité des hôtels libres en haute saison sont les hôtels de haut standing… à 1000€ la nuit tu as une piscine à débordement qui donne sur la Caldera, ça fait kiffer mais tu n’en as peut-être pas forcément envie…

Se déplacer 

Nous avons loué un scooter. Beaucoup de touristes loue scooter ou quad, ou voiture. Le scooter s’est avéré être un bon deal pour les petits trajets (l’île est assez grande, la plus grande des Cyclades). A noter qu’il faut avoir son permis pour louer un scooter digne de ce nom. Vous pouvez également vous balader en bus (même si tous les bus passent obligatoirement par Fira, même si ce n’est pas le chemin le plus court…) ou en Taxi (mais il y en a peu et ils se gavent un peu du coup…).

Fira

Fira (Thera)

C’est la capitale de l’Île. C’est de là que parte et arrive tous les touristes déversés par les bateaux de Croisière, mais aussi de là que partent la majorité des bateaux pour aller sur le Volcan et sur l’île de Thirassia. La ville est très agréable, bien que très touristique. Il y a de nombreuses petites rues avec de nombreux magasins, pas franchement typiques mais pas mal pour faire le plein de souvenirs ! La ville bouge bien le soir et vous trouverez de nombreux restaurants très sympathiques. Il faut faire un tour dans la ville, ne serait-ce que pour descendre les quelques centaines de mètres jusqu’à la mer, à pied où à dos d’âne (les pauvres bêtes), et puis remonter à pied (bon courage, croyez-moi, ça tire !) ou avec le téléphérique !

FiraFiraFiraFira

Je reviendrai sur les choses à goûter en Grèce – et sur les îles -, mais dans ce restaurant, nous avons pu déguster de très bonnes spécialités locales.
Louis Restaurant – Fira – Santorini (Caldera) – Proche de la « Gold Street », juste avant les marches menant au vieux port.

Pour échapper un peu à la populace de Fira, je vous conseille de marcher un peu, au gré des coins de rues, en direction d’Imerovigli.

Imerovigli

Un petit village accolé à Fira, où il fait beaucoup plus calme. On y retrouve bon nombre d’hôtels très classieux et de loft à louer. Si votre budget vous le permet… Le village permet d’admirer le coucher de soleil avec moins de monde qu’à Fira ou Oia… On retrouve aussi quelques restaurants et bars très sympathiques !

FiraFira

Oia (à prononcer Ia)

C’est LA ville carte postale. LA ville avec les églises blanches à coupole bleue. LA ville des cartes postales et des brochures pour les Cyclades. C’est important de le savoir car non seulement vous avez l’impression de marcher dans une carte postale, mais vous n’êtes pas seuls… La ville est envahie par le flot des touristes. J’y ai été en Août, je peux témoigner ! Mais pour autant, on peut circuler dans les rues… Sauf au moment du coucher du soleil (1h avant jusqu’à 1h après). Et quel coucher de soleil… Trouver LE spot pour admirer le soleil se coucher et profiter ! Si vous avez la patience, vous pouvez trouver un spot à la terrasse d’un café, mais il va falloir s’y prendre très tôt, car les spots sont rares et donc trèèès prisés !
Outre être ze place to be for the sunset, la ville regorge de petites boutiques de design, objets diverses, fringues sympas, restaurants et bars, branchouilles ou pas. A visiter :-)

OiaOiaOiaOiaCoucher de Soleil à OiaCoucher de soleil à OiaUn coucher de soleil avec quelques autres personnes…

Le Volcan

Nous n’avons pas pris la grande excursion où l’on peut aller également sur l’île de Thirassia, mais je suis certaine que la balade globale doit valoir le coût. Pour ce qui est du volcan, c’est à faire. Pour rappel, le volcan est encore en activité. Pour le moment, il dort. Néanmoins, on peut voir les différents cratères des précédentes activités, on monte tout en haut pour avoir une magnifique vue sur toute l’île principale de Santorin.. Avant d’arriver en haut, il va falloir grimper, grimper... donc un conseil, la trilogie gagnante : EAU + BASKET + CRÈME SOLAIRE. Tu me remercieras le jour où tu iras.

Volcan à SantorinVolcan à SantorinVolcan à SantorinVolcan à Santorin

La cote Est : Les plages comme Kamari

On ne va pas à Santorin pour ces plages de sable fin et blanc. Le sable est grossier et gris… Le volcan… On n’y va pas non plus pour le coucher de soleil sur la mer… Mais il y a de nombreuses plages, aménagées ou plus sauvages, qui sont très sympas. A Kamari, vous trouverez de nombreux restaurants et bars pour passer de belles soirées..

Une adresse de restaurant très sympa, où boire un verre et manger (ou prendre une chambre car l’hôtel avait l’air dément. Les prix aussi)
Bellonias Villas – Kamari Boulevard – kamari Santorini
Les prix ne sont pas les plus bas de l’île mais on y mange bien, des spécialités de l’île bien travaillées et on y boit bon aussi.

Plage à SantorinPlage à SantorinPlage à Santorin

Notre hôtel

Nous avons eu de la chance. Nous sommes tombés sur un très bon deal sur Booking. Il s’agit d’un établissement qui ne devait pas être très très vieux vu l’état. Il s’agit d’un hôtel avec des appartements assez spacieux, où il y a un coin pour se préparer à manger. Plutôt une bonne chose car après de nombreux jours de restaurants, c’est parfois agréable de manger tranquillement à moindre coût à l’hotel. L’hôtel a une piscine, le gérant (Chris) est très sympathique et il t’amène un magnifique petit déjeuner !
L’hôtel est sur le bas de Fira : Cela fait les mollets et te fait visiter les champs de pistachier.. Tu as la vue sur la mer, mais pas la Caldera ;-)

Moonlight appartments – Kontorchi – Santorini
Site internet : www.moonlightsantorini.com

Guest HousePetit déjeunerArrière-Pays de Santorin

 

 A faire à Santorin

1/ Marcher : Attention, ce n’est pas une île plate, il va donc falloir oublier les tongs et chausser les baskets pour monter et descendre les nombreuses marches glissantes que vous croiserez.

2/ Louer un scooter pour visiter le cœur de l’île, là où les bus ne t’emmèneront pas, pour marcher sur des petits chemin, dans les vignes, se baigner dans une petite plage quasi-déserte… Attention ! Les routes de l’île sont assez dangereuses, mal éclairées et les habitants sont assez foufous dans leur conduite…

3/ Voir le coucher de soleil à Oia. Voir la ville de jour, avec ses belles couleurs blanches et bleues, et la voir de nuit, baignée de lumières.

4/ Manger ! Il y a de nombreuses spécialités à déguster sur l’île, faites vous plaisir avec les légumes gorgés de soleil, l’huile d’olive délicieuse, le vin blanc de l’île qui est assez chargé en alcool mais délicieux, avec du fromage pané et goûter la fameuse fava !

5/ Bronzer sur une plage : attention, nous sommes en Grèce sur une île – Le vent est présent mais le soleil tape bien… bien bien même !

6/ Boire un verre ou manger un bout sur une terrasse et admirer la vue du bord de la Caldera. Attention à bien choisir votre restaurant car il y a de nombreux établissements qui sont plus que décevants ! Choisissez des établissements qui ont des articles de journaux locaux, qui n’affichent pas les plats avec les photos (même si certains sont biens…) et qui n’ont pas 5000 plats ;-) Un peu comme en France au final…

7/ Visiter le volcan : rien que pour la petite balade en bateau qui permet de prendre conscience de la hauteur et de la grandeur de la Candera

8/ Acheter de l’eau, beaucoup d’eau : C’est bête, mais il fait chaud et l’eau n’est pas potable sur les îles ! L’eau vient de la mer, elle est désalée mais n’est pas très bonne à boire…

9/ Se balader le long de la Caldeira la nuit, et admirer la vue (un soir de pleine lune, c’est encore mieux !)

10/ Trouver un marché, et, comme à Mykonos, acheter quelques produits frais pour goûter toutes les saveurs de l’île !!

Oia

Nous n’avons pas eu l’occasion de visiter les sites archéologiques ni d’aller dans le sud de l’île, voir les plages de sable rouge… Zut, il va falloir y retourner… !

9 commentaires

Laisser un commentaire