Le Mont Saint-Michel en 2 jours

Mont Saint Michel

Fin juillet, j’ai eu l’opportunité de passer 2 jours au Mont Saint-Michel grâce à la Mère Poulard. Le genre d’occasion qu’on ne loupe pas. Pas 2 fois en tout cas. Je n’avais jamais visité le Mont Saint-Michel. Et cela faisait un moment que je souhaitais y aller. Pourquoi ? Car si je m’appelle Tiphaine, c’est un peu grâce à lui. Au logis Tiphaine. A la femme de Du Guesclin ce chevalier qui a défendu le Mont face aux Anglais pendant la guerre de Cent ans. Il était donc incontournable que j’y aille un jour. Le Mont Saint-Michel m’a toujours fasciné, imperturbable citadelle face à la mer, aux vents, aux saisons..

Je vais donc vous raconter un peu du Mont Saint-Michel sans pour autant tout vous dévoiler… à quoi bon ? Il me faut vous donner envie de vivre ce que j’y ai vécu, tout en gardant le mystère ! Et du mystère, il y en a beaucoup dans cette abbaye bâtie sur un gros caillou…

Par ailleurs, vous n’aurez pas de belles photos du Mont sur fond magnifiquement bleu : le ciel est resté gris. Impassible. Il s’agit d’un article très photo.. En 2 jours, j’ai ramené presque 500 clichés (dont bien 250 de goélands…) ! Il a donc fallu que je trie, que je renonce, que je choisisse…

Mont Saint-Michel et son paysage

Mont Saint-Michel et Mère Poulard

La Mère Poulard et le Mont Saint-Michel

J’ai eu la chance de pouvoir dormir, et manger, à l’auberge de la Mère Poulard : une institution sur le Mont. Vous connaissez sûrement les biscuits, dans leurs emballages rouges, mais ce n’est pas que ça. La Mère Poulard c’est une histoire fortement liée au Mont. En 2 mots, Anne Boutiaut était la femme de chambre de Édouard Corroyer, architecte aux monuments historiques. Lorsque ce dernier a été chargé de restaurer l’abbaye du Mont, Anne, dite Annette l’a suivi. Elle y rencontra Victor Poulard, fils du boulanger du Mont… La suite de l’histoire, vous l’imaginez surement… Ils ne quittèrent plus le Mont, et ils reprirent une Auberge (se situant à la place de ce qu’est La Poste du Mont aujourd’hui). Le nom « Mère » désignant à l’époque les chefs femme. Elle inventa de nombreux plats, comme les galettes au beurre à l’époque destinées aux enfants des pèlerins, et son omelette ! L’histoire était née.

Aujourd’hui encore, on se presse pour venir déguster la fameuse omelette ! Une omelette mousseuse et aérienne dont le secret est bien gardé !

Le spectacle vaut le détour : lors de la confection des omelettes, il y a tout un rituel. Vous entendez battre le fouet sur le cul de poule en cuivre, avec un certain tempo, créant une musique presque entraînante… Il faut goûter cette omelette pour comprendre sa texture.. et savoir si on n’aime ou pas ! La même préparation sert à faire des omelettes salées, mais également sucrée (que l’on peut déguster flambées). Lors de ce séjour, j’ai également pu goûter d’autres plats des cuisines de l’Auberge, bien exécutés par l’équipe d’Alain Graspier. Je garde notamment un souvenir très ému d’un risotto aux coquilles Saint-Jacques.

Mere Poulard - Risotto aux coquilles Saint-Jacques

Les tables - Mère Poulard - Mont Saint-MichelMont Saint-Michel : Restaurant Poulard

Omelette mousseuse de la Mère PoulardMont Saint-Michel et Restaurant la Mère Poulard

Oeufs pour omelettes Mère PoulardMère Poulard - Alain Grespier

Sur ces 2 jours, nous avons pu découvrir les différents visages du Mont Saint-Michel, et les quelques incontournables à faire !

Le Barrage du Couesnon

Lors de notre arrivée, nous avons rejoins notre guide, Dominique Gilbert, sur le barrage du Couesnon, un monument souvent oublié par les visiteurs. Ce barrage se situe en amont de la rivière, à l’entrée du Mont. Il est très important car il a un rôle de régulation du flux de la rivière. Permettant une sorte de « chasse d’eau », le courant va permettre de repousser le sable qui entoure le Mont en le poussant vers la mer. Pourquoi ? Tout simplement parce que sans cette intervention de l’homme, le Mont Saint-Michel risque d’être entouré de sable et de prés salés d’ici peu de temps, la mer étant petit à petit « repoussée » par les bancs de sable, au fil des marées, et la rivière n’étant plus suffisamment « vive » pour faire son rôle naturellement. Au delà d’avoir un rôle écologique, le barrage est également un excellent point de vue pour prendre de belles photos du Mont, j’en veux pour prendre la première photo de ce billet !

Mont Saint-Michel et nuances de gris

La baie du Mont Saint-Michel

Une autre curiosité à faire lors de votre passage dans la région : une balade dans la baie, à marée basse. La vue du Mont est splendide, les couleurs que prend le sable sont magiques également. Cela donne également une autre perspective au Mont, le côté « sauvage » cette fois-ci ! Nous voyons souvent le Mont depuis le même angle, mais saviez vous qu’il est en partie recouvert d’arbre ? A marée basse, il est facile de faire le tour du Mont à pied. Néanmoins, si vous souhaitez visiter la baie, il est indispensable de faire appel à un guide, car la mer n’attend pas ! Ces guides peuvent vous également amener jusqu’à un autre rocher présent dans la baie, mais également vous parler des sables mouvants et comment s’en sortir… frisson garanti ! La visite de la baie est très encadrée car lorsque la marée remonte, la mer ne blague pas avec la vitesse. Nous en avons fait l’expérience à quelques minutes près..

Mont Saint-Michel et sa baieMont Saint-Michel et côté sauvageMont Saint-Michel et maréeMont Saint-Michel - La visite du groupeMont Saint-Michel et marée montanteMont Saint-Michel et bancs de sableMont Saint Michel face arrièreMont Saint-Michel et visite de la baieRochers du Mont Saint-Michel

A quelle heure visiter le Mont Saint-Michel ?

Je ne pourrais vous conseiller un horaire pour visiter le Mont ! A vous de choisir… J’ai adoré notre balade nocturne, avec l’abbaye, majestueuse et dominant la baie du haut de son rocher. De nuit, l’ambiance est totalement différente, entre mystère de ces vieilles pierres et romantisme de ces remparts déserts…

J’ai également adoré m’y aventurer seule, au petit matin, alors que le soleil se levait à peine. J’ai ainsi pu profiter des rues, qui peuvent se remplir vite en journée, mais également pu découvrir la face cachée du Mont en me baladant le long des rochers. J’y ai ainsi découvert des plages désertes, laissées aux goélands qui viennent y chanter.

Enfin, en journée, le Mont vibre au rythme des pas des visiteurs : tourisme de site ou tourisme religieux, le Mont est fortement sollicité sur les mois d’été !

Si vous devez choisir une saison pour venir visiter le Mont, je vous conseillerai la fin mai/début juin, aux premiers beaux jours, ou en Septembre, pour profiter des lieus plus calmement…

Mont Saint-Michel la nuitLe Mont Saint-Michel - Les murs de briquesLa Poste du Mont Saint-MichelMont Saint-Michel - GlycineL'abbaye du Mont Saint-Michel sous le soleilMont Saint-Michel et ses goelandsMont Saint-Michel - Porte rougeMont Saint-Michel - Les rempartsL'abbaye du Mont Saint-MichelLes rues du Mont Saint-MichelMont Saint-Michel - Les maisonsMont Saint-Michel - Les Maisons

Quelques curiosités à visiter

L’abbaye

La légende raconte que l’évêque Aubert a vécu 3 apparitions de Saint Michel, lui posant le doigt sur le crâne et y créant ainsi un trou. L’archange exigea alors la construction d’un monastère. C’est ainsi que Aubert vient sur le Mont, et fait ériger un sanctuaire, au VIIIème siècle. S’en est suivi une succession de communauté religieuse, chanoine puis moines bénédictins. Ces derniers ont occupés les lieux pendant 6 siècles environ, faisant du Mont un véritable lieu de pèlerinage pour les chrétiens.

Plusieurs bâtiments composent l’Abbaye, en faisant un vaste ensemble. Parmi ces bâtiments, le cloitre est un endroit magnifique, fortement spirituel. Calme (pour peu qu’il n’y ait pas trop de monde), il y règne un sentiment d’apaisement.  Autre bâtiment, la Merveille : un ensemble de salle successive, sur 3 étages. Je ne peux vous dire toute la richesse de l’Abbaye, ces hauteurs, les multiples styles de construction, les multiples facettes de l’histoire… La richesse de cet incontournable ce doit d’être découverte lors d’une visite !

Une porte de l'Abbaye du Mont Saint-MichelLa cours de l'abbaye du Mont Saint-MichelUne frise de abbaye du Mont Saint-MichelAmbiance mystérieuse de l'abbaye du Mont Saint-Michel

Le musée

C’est un incontournable du Mont : il renferme plus de 10 siècles d’histoire du Mont Saint-Michel. On y retrouve de nombreuses pièces, armures, armes, coffres, etc.. datant de l’époque médiévale jusqu’à l’époque contemporaine. Le Musée renferme également, dans son sous-sol, d’anciens cachots. On découvre ainsi les espaces dans lesquels ont vécu des personnalités réfractaires au gouvernement sous Louis XV jusqu’à des personnalités politiques enfermés au XIXème siècle. On découvre également dans le musée des œuvres d’art fabriqués à partir de paille par certains prisonniers.

Au sein du Musée, on trouve un magnifique jardin, offrant une belle vue sur les toits et bâtiment du Mont, et renfermant un des joyaux du Mont : Le périscope.

Le musée du Mont Saint-Michel

Le périscope

Quesaco un périscope ? Non, ce n’est pas une appli à la mode. Non, je ne vous parle pas de sous-marin. Le périscope est un instrument du XVIème siècle, utilisé à des fins topographiques. Il se déplaçait, permettant ainsi de définir la topographie autour du Mont. Ce type d’outil a été rendu obsolète par la photographie, il n’en reste donc que peu dans le monde (5, pour être exacte…). Il y a quelque chose de mystérieux dans cet outil : dans une pièce plongée dans le noir, l’image est projetée sur une table blanche au centre de la pièce. L’image est captée par un système semblable au périscope d’un sous-marin, et retranscrite. Pour zoomé, il faut baisser ou monter la table… Une curiosité de plus à découvrir !

Le périscope du Mont Saint-Michel

J’espère que cette visite illustrée vous a plu… et vous a donné envie de visiter le Mont à votre tour ! J’aurai pu vous raconter chacun des détails, vous illustrer la visite par des 100aines de photo, mais je crois que l’émotion ressentie sur le Mont ne peut vraiment se retranscrire, il faut la vivre ! Merci Fanny et Gilles pour cette magnifique expérience !

Et pour nous quitter, une dernière photo de goéland…
#Ihavethisthingwithgoeland

Mont Saint-Michel - Les oiseaux

4 commentaires

  • Très bel article, malheureusement, j’ai travaillé au restaurant de la Mère Poulard et je me vois obligée de briser ce fameux mythe de l’omelette… Il s’agit simplement d’une préparation qui est battue toute la journée dans de gros appareils mécaniques. Rien de fait maison, et le prix que veulent bien mettre les clients ne vaut pas la qualité du produit…

  • Tes photos sont superbes
    On ne doute pas de l’influence d’un voyage même en France sur mes enfants
    Je ne connaissais pas le Mont Saint Michèle est beau comme tes photos. Je n’y suis allée que 2 ans avant pour la 1ère fois

Laisser un commentaire