Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat

Cet article a été vu 25 fois.

Ces dernières semaines, j’ai fait la découverte de petites douceurs chocolatées. Véritables coups de cœur ou curiosités, j’ai voulu les partager avec vous aujourd’hui. J’en parle beaucoup autour de moi, j’en fais l’éloge parfois même auprès des amis, de la famille, des collègues, alors pourquoi pas partager également tout cela avec vous !

Toutes ces douceurs sont sucrées, et presque toutes sont chocolatées… Salon du chocolat oblige !

infusion MARCOLINI Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat

1. L’infusion de Cacao de Pierre Marcolini

Je n’ai jamais eu la chance de mettre ne serait ce qu’un orteil à Bruxelles.. La seule image de cette ville que j’ai est les quelques minutes d’arrêt en gare du Thalys. C’est une vision assez réductrice. Je n’avais ainsi jamais eu la chance de faire la connaissance du travail de Pierre Marcolini. Cette carence à ma culture chocolatée a été comblée grâce à une invitation à découvrir l’infusion de cacao.

Pierre Marcolini est un grand chocolatier. Homme d’humour, il est également passionné par son métier. C’est un des rares chocolatiers à faire son chocolat. J’entends par là, travailler à partir des fèves de cacao. (Les autres chocolatiers se contentant généralement de transformer du chocolat « déjà fait »). C’était donc un vrai plaisir de l’entendre nous parler de son métier, de sa passion du chocolat, des crus du chocolat, des arômes et de l’histoire qu’il y a derrière les producteurs de ses fèves. Je pense que j’aurai pu l’écouter encore longtemps tellement il était intéressant.

Mais ce jour là, il n’était pas uniquement question de chocolat. Il était question d’infusion de cacao également.

Une infusion de cacao ? Un thé ? Une chocolat chaud ? Une tisane ? Non, une infusion de cacao, tout simplement. Inspiré par une infusion goûtée lors d’un de ses voyages au Pérou, Pierre a passé plusieurs années ( 3 me semble-t-il) à mettre au point cette infusion à base de « peau » de fèves de cacao. L’infusion goûtée était forte et amer en bouche, il s’agissait ici de trouver comment faire infuser cette partie de la fève qui n’est pas utilisée pour faire du chocolat (mais donner à l’industrie cosmétique), et la transformer en boisson légère et délicate.

Le résultat donne une infusion vraiment délicieuse, surprenante, raffinée. Difficile de la comparer tant c’est quelque chose de nouveau. L’odeur qui s’en dégage rappelle celle du chocolat chaud, le côté « laiteux » en moins. En bouche, l’infusion est légèrement parfumée au cacao, c’est léger mais délicieux. Le résultat est plus rond qu’un thé ou une tisane, dû au beurre de cacao.

Il existe une version « nature » et d’autres parfumées : Cannelle, Jasmin et Rose. Elle sera disponible sur le site internet à partir du 15 novembre au prix de 9,80€ les 8 sachets… Malheureusement pas (encore ?) de points de vente directe en France…

Pour plus d’infos : Site Internet

chocolat ALNASSMA Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat

2. Al Nassma, le chocolat au lait de chamelle

On reste dans le chocolat mais on descend plus au sud avec les chocolats Al Nassma, les premiers chocolats au lait de chamelle venus directement de Dubaï.

Je dois dire que quand on m’a dit que j’allais goûter du chocolat fait à base de chamelle, j’ai tout d’abord levé un sourcil interrogateur. Du chocolat au lait, je vois. Une chamelle, aussi. Mais la combinaison des deux… J’avais plus de mal à visualiser. Je dois avouer que je n’avais jamais vu la chamelle sous l’angle du chocolat… Bref.

Al Nassma est une entreprise lancée par le gouvernement de Dubaï, son nom évoquant « une brise saisonnière qui apporte un peu de répit au peuple du désert ».

Tout le lait pour la production de ce chocolat provient d’une seule ferme, où les 3000 bêtes sont choyées. Massages, promenade, soins, un vrai spa pour chamelle. L’idée est de permettre aux chamelles de produire la meilleure qualité de lait possible.

Il existe plusieurs produits dans la gamme Al Nassma. Il y a tout d’abord des tablettes, chocolat au lait « classique » ou décliné à la datte ou aux épices locales par exemple, des bonbons de chocolat fourrés, à la pistache par exemple, et enfin des chocolats en forme de chameau… C’est le nouveau lapin de Pâques ! (Le réchauffement climatique, tout ça, tout ça…)

Au niveau du goût, c’est surprenant. Le goût du lait est présent, mais je ne saurai dire si le « petit goût qui change » provient des fèves utilisées pour produire le chocolat ou du lait. Une expérience surprenante en tout cas ! Sans compter le personnage qui nous a présenté cette  gamme de chocolat : Patrick Dorais, derrière son français aux accents suisses et aux intonations canadiennes rendait la présentation encore plus exotique.

Pour plus d’infos : Site internet
Ces produits sont disponibles en France aux Galeries Gourmandes (Paris, 17ème)

3. Les perles du Salon du Chocolat 2012

Du 31 octobre au 4 novembre se tenait le salon du chocolat de Paris, l’occasion de faire de belles découvertes, et de redécouvrir avec toujours le même plaisir les douceurs de certains artisans.

gaufre AOKI Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat

° Sadaharu Aoki et son Tokyo Yaki macaron

 Je vous avais déjà parlé de ma rencontre avec les pâtisseries de Sadaharu Aoki ici. J’ai souvent bavé devant les jolies choses au Lafayette Gourmet, en me tenant toujours à l’écart des boutiques pour ne pas craquer. Mais quand j’ai vu le stand et le Tokyo Yaki macaron que je n’avais pas pu goûter il y a deux ans car arrivée trop tôt sur le salon (mais j’avais goûté le pain au chocolat au thé matcha…). Bref. J’ai craqué. Et j’ai bien fait… Il était encore tout chaud, bien fondant. Ce truc là, c’est une vraie TUERIE !

Il s’agit d’un gros macaron au chocolat, enrobé dans une sorte de pâte à gaufre/crêpe au thé matcha. Dit comme ça, c’est difficile de décrire les différentes textures, le moelleux de la gaufre, qui croque légèrement sur le dessus (lorsque l’on en prend une chaude), le moelleux du macaron et le fondant de la ganache… L’alliance Thé Matcha/Chocolat marche parfaitement bien (mais ça, on le savait déjà).. Bref, c’est un incontournable !

Pour plus d’infos : Site internetListe des boutiques

caramels MUKAIYAMA Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat

° Les caramels fondant de la maison japonnais Mukaiyama Seisakusho – Gros coup de ♥

Ce truc là, j’ai failli passé à côté. Je suis passée devant une première fois, et non, il y avait vraiment trop de monde pour s’y intéresser… Mais à ce moment là, mon cerveau n’a pas tilté. S’il y avait autant de monde, c’est bien qu’il devait y avoir une raison !

Et puis, je ne sais pas trop comment, à force, j’ai fini par y trainer Dorian pour lui montrer les jolis caramels. Une vitrine sobre, pas grand chose, et des petits japonnais. Ah, et une dame qui nous a tendu un premier plateau avec un caramel à la crème brûlée. Un premier WOW en bouche. Du fondant, un bon goût de caramel, une pointe de sel. Ce truc est bon. Deuxième petit plateau : Caramel à la mangue. Et là, ET LA. Je n’ai pas assez de mots dans mon vocabulaire pour décrire la joie qu’il y avait sur ma langue et dans mon palais. Un caramel toujours aussi fondant, extra frais, doux, et terriblement parfumé. La mangue est là, le caramel aussi, les deux se marient parfaitement bien sans noyer l’autre. Un vrai bonheur.

J’ai donc craqué mon portefeuille. Parce que oui, bon, ce plaisir a un prix… Ce sont des caramels extra-frais, il est nécessaire des les garder au congélateur et de les sortir 5 minutes avant la consommation. Il ne se garde qu’une seule semaine… Je me suis donc fait un petit plaisir ce WE en prolongeant l’expérience avec 4 saveurs… Juste divin !

Pour plus d’infos : Site internet (en japonnais, à traduire avec google)
Pas encore trouvé de magasins où les acheter en France.. Ô rage, Ô désespoir !

chocolat MAROU Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat

° Les tablettes de chocolat Marou, faiseur de chocolat

Encore une découverte au hasard. Des fois, tu ne sais pas vraiment pourquoi, mais ton nez renifle une odeur de « Je ne dois pas passer à côté » quand tu vois ce stand. Tu ne sais pas pourquoi, parce qu’il n’y a pas plus de monde que ça. Mais il est là ce stand, avec ces couleurs, ces chocolats et ce nom que l’on ne connait pas. Alors on se faufile, on fait des sourires et on fait en sorte de goûter les carrés de chocolat.

Et là, encore WOW. Je n’aime pas vraiment le chocolat noir. Enfin. Je commence à de plus en plus apprécier ce chocolat qui était trop amer à mon goût. Je commence à découvrir le vrai bon goût du chocolat, les arômes des différents chocolats, etc… Et là, je dois dire que ce chocolat m’a bluffé ! Il est tout simplement délicieux.

Marou est une marque de chocolat lancée par deux français partis au Viet Nam. Pour le reste, je n’en sais guère beaucoup plus.

En plus de leur chocolat, je dois saluer les packagings. J’adore. Les couleurs qui rappellent les cabosses, les dessins et le style un peu « vieillis » des motifs tout en restant dans le premium. Non, vraiment, ces chocolats ont tout de bon !

Pour plus d’infos : Site Internet
Pour les acheter, visiblement, ils sont commercialisés à la Grande Épicerie du Bon Marché. Si vous voyagez souvent, la liste des points de vente dans le monde est ici.

chocolat CHAPON Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat

° Le chocolatier Chapon et ses boites de chocolats colorés

Je ne saurai pas vous dire si les chocolats sont bons, je n’ai pas eu l’occasion de les goûter. Je suis arrivée sur le stand quand mon ventre était arrivé à saturation de chocolat. Pourtant, les sphères colorées donnaient envie, ces billes Agathe rangées dans un coffret appelé Coffret Opale.

J’ai eu un petit coup de coeur pour les chocolats Chapon et leurs boites colorées. Encore un design chargé en couleur, des motifs et des formes sympathiques, rappelant des motifs de tapisseries anciennes, mais sans le côté vieillot. J’adore les couleurs pastels comme légèrement passés des boites… Et bon, je dois avouer, j’ai goûté à leur mousse au chocolat quelques minutes plus tôt, elle était délicieuse… Je pense que les chocolats ne doivent pas être mauvais du tout !

Pour plus d’infos : Site internet

brioche PRALUS Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat

Et pour finir, ce n’est pas une découverte, mais un coup de coeur permanent :

° La Praluline de François Pralus

 La Praluline, pour moi, c’est synonyme du goûter des après-midi à Annecy… Quand j’ai découvert il y a 2 ans, à ma première visite au salon du chocolat, que Pralus n’avait rien d’annécien, mais qu’il était de Roanne, et qu’il avait même une boutique à Paris, j’ai eu un peu mal au coeur. Le mythe s’effondrait. Je croyais avoir mangé un secret pendant des années, et voilà qu’en fait, je partageais ce secret avec beaucoup d’autres personnes en France… Mais la brioche n’en est pas pour autant moins bonne, bien au contraire. Pour ceux qui ignorerait encore l’existence de la praline rose, et de la brioche aux pralines, je ne peux que vous conseiller d’aller faire un tour chez Pralus… C’est du bonheur à chaque bouchée, ça fond dans la bouche, ça croque sous la dent… Bref, du bonheur en barre… D’ailleurs, le papa de ces petites brioches commercialise également du chocolat sous forme de « barre infernale »…

Pour plus d’infos : Site InternetListe des boutiques

J’aurai pu vous faire beaucoup d’autres lignes, comme un paragraphe sur le chocolat chaud Jean-Paul Hévin, ou sur les pistoles de chocolat Dulcey, la nouveauté Valrhona…  Mais il a bien fallu choisir…

Dites moi si vous appréciez ce genre de « regroupement de découvertes », je partagerai volontiers toutes mes découvertes, adresses, produits, ustensiles, (etc..) avec vous de cette façon !

loading Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat hellocoton Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat
pixel Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat
pf button both Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat

8 réponses à Dernières découvertes très chocolatées : Pierre Marcolini, Al Nassma et les perles du Salon du Chocolat

  1. Maite dit :

    Oh la la, la gaufre/macaron j’ai testé l’année dernière et franchement c’est TROOOP bon ! Tu me fais baver là ;)

  2. misschocoreve dit :

    haaaaa la praluline !! il m’en reste une achetée au salon a manger (sur les 3 achetées!!)
    un délice!

  3. Elsa dit :

    Je trouve ces découvertes très intéressantes et ça me tenterait beaucoup d’en découvrir d’autres !

    Merci pour les descriptions et les jolies photos.

  4. Co dit :

    Tout ce chocolat, comment ne pas craquer !

  5. Tom dit :

    Comment peut-on aimer le chocolat et ne pas avoir traîné ses guêtres à Bruxelles ?

    Marcolini oui, mais aussi Wittamer, Galler, Frederic Blondeel (aaaahhh, ses pralines), c’est juste THE place to be !

  6. Sabine dit :

    Coucou,

    Hi hi hi, Pralus c’est mon cousin !
    Miam !!!

    Sabine VERMOREL, De Roanne !

  7. […] lors de cette 2àème édition du Salon. Je vous passe mes petites manies habituelles et autres coups de cœur confirmés pour vous parler de belles découvertes… Le passage obligé par le Tokyo Yaki macaron de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>