Le crumble à la poêle !

L’autre jour, j’ai eu une terrible envie de fruit. Une grosse envie de dessert, de sucré. Mais un dessert tout doux. Parce que les pepperkake, c’est bon, mais au bout de 1 mois ça commence à être redondant. Les pommes sont abordables ici, et les fruits congelés aussi. J’ai donc craqué pour un mélange de fruits rouges.

Et puis ces fruits, je ne les ai pas finalement cuisiner le jour même.
Un jour, alors qu’il faisait un très joli coucher de soleil (à 4h de l’après-midi…), j’ai eu envie de cuisiner. Les jolis paysages, ça me donne envie de cuisiner !

Et comme je sais qu’ici, c’est un blog étudiant.
Et comme je sais que quand on est étudiant, on a pas forcément de four.
Et comme je sais que vous aimez bien les poêles, je me suis lancée le défi de faire…

Un crumble à la poêle !
Que je dédicace à maud96 ;)

Trop souvent j’oublie de penser aux abonnés absent du four, aux étudiants n’ayant qu’une poêle et une plaque, ou même aux gens qui ont un four cassé mais une grande envie de dessert gourmand. J’avais déjà pensé à eux avec ce gâteau à la poêle, mais je voulais changer avec un crumble… Et comme je le voulais assez gourmand, j’ai un peu dévié. Normal non ?

 

Crumble à la poêle

Crumble de pommes aux fruits rouges, à la poêle

Le crumble aux fruits sans four
Temps de préparation: 20 minutes
Temps de cuisson: 15 minutes
Temps total: 35 minutes
Type de plat: Dessert
Cuisine: Française
Portions: 4 personnes

Ingrédients

  • 4 pommes
  • 2 verres de fruits rouges surgelés
  • 300 g de farine
  • 360 g de sucre en poudre
  • 200 g de beurre demi-sel
  • 1 c. à café de cannelle en poudre
  • 4 c. à soupe de müesli

Instructions

La cuisson des fruits

  • Éplucher les pommes. Les couper en deux pour enlever le centre puis les détailler en gros cubes. Les mettre dans une casserole avec un tout petit peu d'eau et du sucre.
  • Faire chauffer à feu doux.
  • Lorsque les pommes ont bien fondu, rajouter le verre de fruits rouges. Laisser mijoter.
    Rajouter du sucre si vous trouver le mélange trop acide.
  • Lorsque les fruits rouges semblent totalement décongelés et bien cuit, ôter la casserole du feu et laisser tiédir.
    Ce n'est pas grave s'il y a beaucoup de jus. En refroidissant, ce jus va se figer et enrober les fruits.

La préparation du crumble

  • Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, la cannelle et le müesli. Rajouter le beurre coupé en cube et commencer à mélanger avec les doigts.
  • Sabler la pâte du bout des doigts sans trop faire fondre le beurre.
    Le but est d'obtenir une chapelure grossière, mais des morceaux assez gros car ils vont de toute manière se casser à la cuisson.
  • Faire chauffer une poêle. Rajouter la pâte et faire chauffer à feu moyen.
  • Remuer souvent pour que les morceaux soient bien dorés de partout. Lorsque la chapelure est bien bronzée, ôter du feu.

Le montage

  • Dans un plat, dans une grande assiette, ou même dans un bol, versez les fruits rouges.
  • Parsemer de pépites de crumble.
  • Déguster sans plus attendre !
Vous avez essayé cette recette?Mentionnez @gourmandiseries sur Instagram ou tagguez là #gourmandiseries!

 

J’avoue, ce n’est pas vraiment un crumble. C’est plutôt des fruits croustillants. Le crumble n’a pas le même goût lorsqu’il est fait à la poêle que lorsqu’il est fait au four. Les pépites sont moins croquantes, un peu plus sableuses… Mais ce n’est pas sans me déplaire !! J’ai beaucoup apprécié cette idée, c’est assez rapide.

Vous pouvez également faire une autre variante, en substituant une partie de la farine par de la poudre d’amandes, ou par des biscuits écrasés (type spéculoos). Toutes les variantes sont possibles avec cette recette.
Et pour les plus gourmands, une belle cuillère de crème fraiche, ou une belle boule de glace vanille ira parfaitement bien avec ce dessert !!

Pour la petite histoire, le sucre que j’ai utilisé ici n’est pas celui que j’ai acheté initialement au magasin… J’ai discrètement piqué un peu de sucre à mon voisin. Pourquoi ? Parce qu’en ouvrant le sucre, je me suis rendu compte que j’avais acheter… du sucre glace ! Ma maitrise de l’anglais est approximative, mais celle de mon norvégien est quasi-inexistante… Ce sucre était donc pas trop adapté à la recette donc…Mais il devrait parfaitement s’accorder aux crêpes de la semaine prochaine !!

Mon statut d’étudiante à l’étranger me permet de revenir aux choses simples et à la cuisine plus « basique ». Parce que même si j’ai un grand four ici, je n’ai pas non plus des finances élastiques, et quand on sait qu’ici le kilo de courgette coute 40 couronnes norvégiennes, soit environ 5 euro le kilo, ça fait un peu cher…Pour comparaison, le prix moyen en France est d’environ 3,50€. Alors je pense faire souvent des recettes « basiques » et essayer de multiplier les astuces de cuisson ou même de « seconde vie » de produit ;)

6 commentaires

  • Enfin quelqu’un qui pense aux étudiants sans four ! Quel régal !! Les photos sont magnifiques, les recettes simples mais raffinées et qui ne nécessitent pas tout le supermarché dans ses placards … non vraiment je suis fan de ton blog ! Un grand merci et félicitations !

  • J’ai essayé ce crumble a la poêle hier soir pare que j’avais invité 3 copines et que j’avais seulement un peu de compote maison à leur proposer en dessert. Ça a super bien réussi mais je suis étonnée que tu dise que le crumble que tu as obtenu n’était pas très croustillant… Moi il l’était presque trop ça faisait des petites pépites très caramélisées. Je l’ai fais cuire à la poêle assez fort en remuant souvent. La prochaine fois je diminuerais peut être un peu le temps de cuisson car c’était pas très facile à croquer finalement! :) merci pour cette recette express qui a sauvé mon dessert!

    • Le croustillant est différent du croustillant obtenu avec le crumble au four :) Mais c’est vrai que c’est croustillant également. Ravie que cette recette t’ait plus en tout cas !! :)

  • Oh, que tu es gentille de m’avoir dédicacée sur ton blog cette recette « sans four ». J’adore les crumbles et je suis contente que des commentateurs aient trouvé chouette de penser aux étudiants « nomades ». Je suis très « en retard », ayant découvert mon nom utilisé ici par l’intermédiaire de Google. Mais il faudra que je tente ta recette ! Depuis 2011, je suppose que tu as déjà émigré ailleurs qu’en Norvège…

    • Hello :) Depuis 2011, j’ai commencé par migrer de Cowblog à un endroit bien à moi :) Puis je suis arrivée à Paris ;-) Et toi, toujours à Montréal ?

      • Oui, pour 3 semaines encore, avant mon départ pour l’Australie (stage de 6 mois). Je risque de perdre mon blog alors, la barque Cowblog risquant de couler, je le crains !

Laisser un commentaire