Frenchie To Go, le take-away de la rue du Nil

Aujourd’hui, petite balade dans le 2ème arrondissement de Paris, Rue du Nil.

Je ne compte pas le nombre d’articles que l’on a vu fleurir sur cette adresse pendant le mois de juin, et aujourd’hui encore. Ce nom est sur toutes les bouches amatrices de bonnes choses. Cette adresse, c’est Frenchie To Go, le dernier né de la lignée Frenchie.

Ma visite date de quelques semaines déjà… Mais il m’a fallu du temps pour me remettre de mes émotions.

Depuis quelques temps, la rue du Nil est devenue la rue du bien-manger. Grégory Marchand s’y est installé il y a 4 ans déjà, avec la première adresse le « Frenchie ». Frenchie, c’était le surnom donné par Jamie Oliver à ce jeune chef lorsqu’il officiait dans les cuisines du Fifteen à Londres. Frenchie, il l’est resté.

La rue du Nil est petite, étroite. A première vue, rien ne la destinait à regorger d’autant de bonnes adresses, et pourtant. Au 5, on retrouve donc le Frenchie, le restaurant éponyme du petit « Frenchie » pour lequel il faudra s’armer de patience car le carnet de réservation est bien fourni. Au 6 se trouve « Frenchie Bar à vin », un bar à vin, pour déguster de bons crus, accompagnés de quelques douceurs dans la même veine que son grand frère. Puis, au fil de l’eau, on retrouve Terroirs d’avenir et l’Arbre à Café… Et là, au numéro 9, Grégory Marchand a remis le couvert avec le Frenchie To Go.

Sommes-nous dans un deli New-Yorkais ou dans un coffe-shop Londonien ? Difficile de le dire. Ici, le breakfast est servi toute la journée ! Vous pourrez donc déguster, au gré de vos envies, english muffins, scones au bacon et au sirop d’érable, granola… Mais si nous sommes passés au Frenchie To Go, c’était avant tout pour goûter les sandwich dont seuls les english speakers ont le secret. Reuben’s, Pulled pork sandwich et Pastrami on rye sur le banc d’essai.

Premier test : Le Reuben’s, sandwich regroupant un superbe pastrami, du keen’s cheddar fondant, un coleslaw betterave et chou rouge, le tout entouré de pain toasté. Le mélange est équilibré et harmonieux, le coleslaw rouge apporte du croquant s’associant à merveille au pastrami fondant et au pain moelleux. Je ne sais pas si c’était parce que ce n’est pas le premier sandwich dégusté mais je fera un léger bémol sur le pouvoir graissant du sandwich. Le pain était imbibé et huileux, alourdissant quelque peu la dégustation.

Second test : Le Pastrami On Rye. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un sandwich au.. pastrami. Toujours ce même et délicieux pastrami, délicatement fumé et fondant. Peu gras, la dégustation est très agréable. La sauce moutarde le relève doucement sans évincer les saveurs, un mariage réussi. En bref, c’est un petit coup de coeur à venir pour les amateurs de bon pastrami.

Enfin, troisième sandwich testé, le pulled pork sandwich. Vous mordez dans un bun fondant et brioché, signé Gontran Cherrier. Vous découvrez ensuite une palette de cochon dont la complexité aromatique vous fera soupirer de bonheur, avec son goût fumé teinté de notes épicées. Le reste de la garniture ne viendra en rien gâcher votre bonheur puisque la sauce barbecue est juste, équilibrée et légèrement fumée. Le coleslaw et les feuilles de salade viennent apporter le croquant qu’il manquait au sandwich pour qu’il devienne parfait. C’est chose faite.

Pour que le test soit complet, nous avons donc testé les deux sortes de frites, avec une préférence pour les petites frites de mon côté, plus confites que leurs ainées, n’en oubliant pas leur croustillance.

Côté boisson, l’excellence de la ginger beer maison n’a pu que me séduire. Une des meilleures que j’ai pu boire, bien relevée, douce et rafraichissante. Attention aux papilles sensibles, elle peut se révéler un peu forte en gingembre pour certain…

Parce qu’un repas sans dessert n’est pas un repas complet pour moi, j’ai tenté le cheesecake. Loin d’être mauvais, je lui donnerai néanmoins le rôle du petit « moins » du repas. Très très léger, aérien, aux allures de mousse bavaroise, frais, certes, mais je m’attendais plus à un new-york cheesecake plus typique. Il me faudra donc tester le pot au chocolat, qui parait-il est délicieux…

La carte s’avère encore riche : fish & chips, hot dog et lobster roll, autant de choses qu’il faudra revenir tester !

La décoration du lieu est sympa, sobre, bois, peinture noire, et luminosité sont au rendez-vous. Peu de places néanmoins, mais nous sommes ici dans un take-away… Alors profitez-en pour prendre votre sandwich à emporter pour le déguster en vous perdant dans les rues du Sentier !

Frenchie to go
9 rue du Nil 75002 Paris

www.frenchie-restaurant.com

Du mardi au samedi
8h30 – 18h

Breakfast : 3€ à 6€50
Sandwichs and lunch : 8€ à 22€ 

11 commentaires

Laisser un commentaire