Bonnes adresses

Chaud Chaud Chaud

Chaud chaud chaud

Chaud chaud chaud

 

Courant décembre, j’ai pu tester le service de livraison Chaud, Chaud, Chaud. Dernier né de Charles Compagnon, le restaurateur hyperactif déjà papa de Richer, du 52 Faubourg Saint-Denis et de l’office, le service propose des plats cuisinés comme au restaurant, créatifs et modernes, servis chaud à domicile. Les cartes changent régulièrement, au fil des saisons, les produits sont respectés et bien travaillés. La livraison est assurée 7 jours sur 7, midi comme soir, histoire d’avoir chez soi les plats de ses néo-bistrots fétiches. Fini la salade cuite par la viande arrivée à moitié tiède : le service a eu LA bonne idée – séparer le froid du chaud, le dur du mou. Les textures et température sont respectées, à vous d’assembler au dernier moment.

 

Chaud chaud chaud en sachetPackaging Chaud chaud chaudMode d'emploi Chaud chaud chaud

 

Niveau qualité : des produits au top !

J’ai voulu tester l’offre d’apéritif, avec du chorizo, du jambon cru et de la burrata. Verdict : que du bon, du frais et du savoureux. Les portions sont généreuses et la charcuterie n’est pas sèche. La burrata est crémeuse à coeur comme on l’aime, servie avec son petit pot de très bonne huile d’olive. De quoi se mettre très très bien dès l’apéro. J’aurai pu me laisser tenter par la sélection de vin, où il y a du très très bon, digne des plus belles sélections de restaurant.

 

Chaud chaud chaud entrées

 

Des plats léchés servis chez soi

Bien souvent, les services de livraison propose des plats à réchauffer qui arrivent sans dessus dessous. Plus rien à voir avec l’image sur le site internet. Ici, c’est tout le contraire. Les plats arrivent encore chauds, bien dressés dans leur boîte. Il suffit de rajouter la garniture froide et on se croirait à la table d’un bon restaurant ! Les plats sont exécutés par un chef, Adrien Bouchaud, avec la volonté de démocratiser la bonne cuisine.
Niveau contenu, on est loin de la salade césar et du simple hachis parmentier. Ce jour là,  j’ai jeté mon dévolu sur un œuf « parfait », purée de butternut, poire et brisures de châtaignes (6,5€), sur un pressé de navet boule d’or, accompagnant une épaule d’agneau confite (11€) par exemple.

 

Chaud chaud chaud platsChaud chaud chaud plats de chef

 

 

Jusqu’au dessert

Chaud, chaud, chaud c’est également des desserts. Ne vous attendez pas à une tarte au citron ou une part de fondant au chocolat : on est sur du dessert de restaurant. C’est peut être le plus simple : des réalisations originales mais un peu plus « plates » par rapport au reste. C’est bon, c’est frais, bien exécuté et ça fini bien le repas. Ce jour là, je me suis laissée tentée par un clafouti poire et gingembre (3€) et une crème de cream cheese, agrumes et short bread (5€).

 

Chaud chaud chaud dessert

 

Chaud mais pas très loin

Pour bien garantir une livraison de plat chaud, le service se restreint à un petit périmètre de livraison autour du labo de fabrication. Les heureux chanceux habitent dans les 1, 2, 3, 9 et 10ème arrondissements de Paris. Être livré et manger chaud sans attendre, ça se mérite.

Chaud chaud chaud

Pour passer commande : www.chaudchaudchaud.com