Fromages, Recettes

Le plateau de fromages parfait

Un plateau de fromage avec Madame Loïk

Le fromage et moi, c’est une grande histoire d’amour. Il est rare de ne pas en trouver dans mon frigo ! J’aime en découvrir de nouveaux, toujours m’aventurer vers l’inconnu. Avoir un morceau de fromage au petit-déjeuner ou pour finir mon déjeuner… voire même pour snacker au cours de la journée est un pur plaisir !  Je suis persuadée qu’il est nécessaire d’avoir de la variété, et j’adore composer avec les différentes sortes pour construire le plateau de fromages parfait ! Dans ce billet, l’objectif est de vous expliquer ce que doit contenir le parfait plateau de fromage d’après moi !

Le plateau de fromages

Comment construire le plateau de fromages idéal ?

Afin de ravir tous les convives, il est indispensable, selon moi, de rassembler différentes saveurs, formes et textures. Vous avez ainsi plus de chance de viser juste. Il est également possible de faire un plateau « thématique », avec par exemple une sélection de fromages d’une seule région etc.. mais vous risquez de vous couper des « classiques qui marchent » et qui vous permettront de faire plaisir aux petits amateurs de fromage. Je vous propose donc ma sélection favorite :

Une pâte pressée cuite – type Gruyère, Comté, Beaufort

Je pense que c’est mon type de fromage préféré. Leur texture est à la fois ferme et souple, consistante en bouche offrant une belle mâche. Ils sont parfois appelés « pâte dure » également. Ce sont généralement des fromages fabriqués en montagne, en été, avec un lait riche et abondant. Ces fromages sont intéressants car ils supportent bien le vieillissement, et la durée d’affinage va leur conférer des saveurs totalement différentes ! Ce sont des fromages aux saveurs fruitées, plutôt doux pour les plus jeunes, qui se corsent avec le temps…

Sur mon plateau, j’ai choisi un fromage appelé « Lutin », fabriqué en Suisse avec un lait servant également à fabriquer l’Etivaz.

Une pâte pressée non cuite – type Cantal, Reblochon, Saint-Nectaire, Tomme

Là encore, la texture est souple et consistante. La différence est dans le nom… la pâte n’est pas cuite ! Le lait caillé va être pressé puis affiné. On trouve de nombreux fromages à pâte pressée non cuite dans toutes les régions de France. A chaque région sa spécificité…

Sur mon plateau, j’ai choisi une tomme de Savoie moyennement affinée, entre caractère et fruité.

Une pâte molle à croûte fleurie ou croûte lavée – type Brie, Chaource, Munster, Maroilles

Ces fromages vont être ensemencés par une bactérie qui va leur donner une croûte à l’extérieur, comme un duvet blanc (croûte fleurie). Ils vont être frottés et brossés avec de l’eau légèrement salée, favorisant l’apparition d’une croûte (croûte lavée). Certains de ces fromages  sont également frottés avec des alcools ou bières locales. Citons par exemple l’époisses, lavée au Marc de Bourgogne. Vous pouvez en proposer un de chaque sur les grands plateaux de fromage.

Sur mon plateau, j’ai choisi un reblochon fermier ! Crémeux au goût bien prononcé..

Une pâte persillée – type Roquefort, Bleu ou Fourme

Ils raviront les papilles les plus aguerries ! Appelés « bleus » par simplification, ils désignent les pâtes marbrées ou veinées de bleu. Leur spécificité vient du fait qu’on les ensemence avec un champignon particulier qui va créer ces moisissures non dangereuses pour la santé ! Ils sont affinés dans des caves très aérées, avec une technique (appelée picage) qui consiste à percer le fromage pour que l’air y passe et créer ainsi les moisissures… Il existe des bleus plus ou moins forts : le Bleu de Gex par exemple est relativement doux, quand le Bleu d’Auvergne ou le Bleu des Causses sont plutôt forts. Je vous conseille également de déguster le Bleu de Termignon qui est absolument fantastique !

Sur mon plateau, j’ai choisi un bleu assez original. Très crémeux  avec sa cire protectrice.

Et ma petite touche… un fromage frais à tartiner !

Madame Loïk sur un plateau de fromage

Quel fromage frais choisir sur un plateau de fromages ?

Je choisi le fromage frais à tartiner de Madame Loïk. J’adore sa texture fouettée, aérienne, idéale à tartiner ou à poser délicatement sur un morceau de pain. Ce fromage existe en « nature » mais c’est la variété ail et fines herbes qui a ma préférence ! Je trouve que le Fromage fouetté Madame Loïk a un bon goût d’ail, prononcé juste comme il faut, et un goût d’herbe fraîche, proche des herbes fraîchement ciselées. J’adore la fraîcheur globale qui émane de ce fromage à la dégustation, idéale pour clore un repas !

J’ai découvert ce fromage il y a quelques années déjà, et pour moi il est absolument complémentaire aux autres fromages, pour ces saveurs et sa texture vraiment particulière ! Et il ravit également les amateurs de fromage qui surveillent leur consommation de matière grasse, puisqu’il est composé au maximum de 24% de matière grasse ! La légèreté incarnée !

Plateau de fromage et tartine

Avec quoi accompagner un plateau de fromages ?

Pour finir, un plateau de fromages c’est beau, mais avec quelques accompagnements c’est mieux ! Voici donc une liste, non exhaustive d’éléments qui accompagneront parfaitement votre plateau !

  • Du pain : choisissez un pain au levain ! Privilégiez les pains pas trop grillés pour ne pas trop altérer le goût du fromage… Pour les farines, libre à vous de choisir ! J’aime beaucoup les pains avec des fruits secs qui apportent une petite touche agréable à la dégustation.
  • Des fruits secs : variez les plaisirs ! Fruits à coque, noix, ou fruits séchés comme les abricots, figues etc… Ils apportent une touche gourmande, croquante et se marient parfaitement avec les fromages les plus fruités.
  • Des fruits frais : respectez les saisons ! Le fromage est un produit saisonnier, il se marie donc davantage avec les fruits de saison : Les fromages d’automne avec les fruits d’automne (raisins, figues…), etc…
  • Du vin, de la bière ou du cidre : Contrairement aux idées reçues, les vins blanc se marient parfaitement avec les fromages. Ils en révèlent le caractère crémeux et lactique tandis que bien souvent, les tannins du rouge en font ressortir l’acidité. Le fromage va également mettre en exergue l’alcool du vin, à éviter donc. Si toutefois vous n’arrivez pas à vous défaire de vos habitudes, privilégiez les vins rouges légers en alcool et en tannin (Loire et Alsace par exemple). Pour les pâtes fraîches, comme le fromage fouetté Paysan Breton, osez l’accord avec des bulles : Un Vouvray de Loire ou un crémant d’Alsace apportera du peps et contrebalancera la texture épaisse du fromage. Vous pouvez aussi faire un accord de complément avec un Porto Blanc, qui viendra équilibrer les notes salées et aillées du fromage frais. Enfin, la bière, qu’elle soit blonde, blanche ou rousse fonctionne toujours !

 

Un plateau de fromage avec Madame Loïk

Publication sponsorisée