Le blog

Dis, comment tu fais ?

Mais, comment tu fais ?

La question revient souvent. Comment tu fais pour faire un blog et travailler et avoir une vie sociale et une activité sportive.

Je n’ai pas vraiment beaucoup de mérite, je ne suis pas mère de famille. Ce jour là, si j’arrive à tout mener de front, ça relèvera du miracle. En attendant, j’en suis pas là.

J’ai une activité professionnelle qui me prend 45 à 50h par semaine. Oui je suis cadre, les 35h sont compensées par les RTT (que je pose pour aller gambader dans les champs de pruneaux ou dans les vignes mais ça c’est une autre histoire). J’ai donc un travail fixe, qui paie mon loyer, l’électricité et même l’internet. Et ma bouffe aussi. En partie.

J’ai un travail fixe, pour lequel je fais à minima 2h de transports par jour.

Mes journées sont comme les vôtres : elles font 24h. Pas d’aménagement spécial. Et pas de chance, je suis une grosse dormeuse à qui il faut à minima 7h30 de sommeil par nuit. Et largement plus le week-end si je ne veux pas me transformer en grizzli.

Si on fait le calcul, par jour ça signifie 10h à 11h au boulot + 2h dans les transports + 7h30 de dodo. Ça laisse environ 4h pour se préparer le matin; faire à manger le soir; souffler. Ou assister aux soirées blogueurs, faire un resto avec l’amoureux ou* les copines. Boire un verre. Écrire des articles, répondre aux commentaires, gérer les mails, publier sur les réseaux sociaux, gérer les messages sur les réseaux sociaux. Naviguer sur les sites de tendances, lire des articles sérieux et visiter les blogs des copines et des copains. Réfléchir à sa liste de course et au programme du week-end. Prendre du temps pour soi, faire les magasins..

En bref, si tu n’es pas organisée : tu meurs.

Comment s'organiser pour bloguer ?

Ça explique pourquoi, dans les gros moments de rush, c’est mon blog qui saute. Parce que le vrai boulot me nourrit, à défaut d’être nourrie par les simili-partenariats win-win qui affluent quotidiennement dans ma boîte mail. Parce que ma vie sociale et ma vie de couple* sont nécessaires à un équilibre… Parce que la course à pied est devenue mon défouloir qui me permet de garder l’esprit clair. La seule soupape qui reste est le blog… même si j’aimerai, au contraire, mettre en pratique les 100 idées qui affluent dans ma tête chaque jour.

La clé de tout ça est l’or-ga-ni-sa-tion. Oui, l’organisation. Bon des articles sur « comment je m’organise pour mon blog » il y en a beaucoup mais j’avais envie de partager mes quelques astuces avec vous.

Vous ne m’en voudrez pas pour les photos qui illustrent cet article, ce n’est pas donné à tout le monde d’être blogueuse lifestyle, je n’ai pas de super beau Mac à photographier sur un bureau tout blanc rempli d’objets design. (Ceci est une boutade)

Voici donc 5 conseils pour s’organiser efficacement :

Mettre à profit son temps « perdu » pour écrire
Vous faites chaque jour X minutes de bus, de train, de métro ? Profitez-en pour écrire. Votre smart-phone est votre meilleur ami. Je mets à profit mes 2h quotidiennes pour écrire mes articles sur les « Notes » de mon téléphone. C’est ce que je fais d’ailleurs à l’instant. Cela me permet non seulement de gagner du temps, mais aussi d’écrire un article de fond en plusieurs fois, de me relire pour corriger, préciser, réviser un article (Ok, ça ne m’empêche pas de ne pas faire de fautes d’orthographe…)
OK, ça ne marche pas si vous êtes en voiture. Vous faites la queue à la Poste ? Au supermarché ? A la CAF (les plus longues attentes de ma vie) ? Et bien, au lieu de souffler et de vous lamenter de ne jamais choisir la bonne file : écrivez !!

Petits carnets de notesCarnet promotionnel personnalisé – Carnet « Mini Rosa« , hyper pratique car passe-partout – Agenda Hema

Noter toutes vos idées au moment où elles vous viennent
À moins d’être sous la douche, vous devez toujours avoir à portée de main un crayon et de quoi écrire. Personnellement, j’ai dans mon sac un petit agenda/carnet qui me sert de recueil. Il est tout petit donc passe-partout. Je note dessus tout ce qui me vient à l’esprit et qui pourrait s’appliquer au blog : 1 nouvel ingrédient que je dois tester/explorer, une nouvelle association de saveurs, une recette entière, une idée de catégorie, une modification dans le design, l’architecture, un nouveau livre. Mon carnet est rempli de mots griffonnés à la va-vite, de post-it, de morceaux de papier ou de nappe déchirés…

S'organiser et planifier son blogSi tu veux la recette du lemon curd…

– Anticiper et planifier. J’aurai pu ajouter hiérarchiser aussi.
Les samedis matin où je me lève à 10h30, que j’ai 4 recettes à faire dont des thèmes imposés et que je n’y ai pas pensé à l’avance sont des jours horribles. Qui annoncent un week-end de merde. Pour moi, et pour les autres.
Mieux vaut prévoir au fur et à mesure de la semaine ce que vous voulez cuisiner. Quand vous allez cuisiner/prendre les photos et écrire. De plus en plus, j’aime que le dimanche soir mes 3 articles de la semaine soient écris et programmés. Mais ce n’est pas toujours possible alors on en revient au point 2.
Et anticiper, cela signifie planifier sur le long terme. Si je ne réfléchis pas à mes recettes de calendrier de l’Avent dès début Octobre, je vais passer des week-ends à courir, sur les rotules, à avoir 7 recettes à faire pour finalement avoir l’impression de faire des choses moches, par automatisme et sans plaisir, alors que je crois en mes idées-recette et que j’ai hâte de les faire. Je vais donc commencer à réaliser certaines recettes qui ne nécessitent pas d’ingrédients très saisonniers dès fin octobre pour aborder le mois de décembre plus sereinement.
Dans mon petit carnet qui me suit partout, il y a un agenda. Avec mes rdv, mes déplacements, les soirées blog, les recettes de prévues et, sur les week-end, les recettes que je souhaite réaliser. Je le révise régulièrement pour réorganiser quand nécessaire.
Et dernier point d’anticipation : ingrédients et matériels. A quoi ça sert de courir à l’hypermarché parce qu’on a oublié le beurre ? On perd du temps inutilement. Il faut donc faire sa liste en fonction de ce qui est prévu le week-end.

Planifier ses journées

Laisser la place à l’imprévu
La difficulté lorsque l’on s’organise, c’est l’imprévu. J’ai toujours 1 ou 2 recettes dans mes brouillons. Généralement, ce sont des repas que je ne destinais à être shootés et où je me suis dit « Pourquoi pas ». La mise en scène est beaucoup plus simple, les cadrages plus prêts, les recettes moins recherchées mais… c’est le propre de ce blog non ? Des recettes simples et gourmandes !!
Cet article par exemple, il n’était pas prévu à l’avance. Et un jour, tard, en rentrant d’une sympathique soirée avec d’autres blogueurs, j’ai commencé à divaguer, laisser aller ma pensée et je me suis rendue compte que « j’écrivais un article dans ma tête ». J’ai sorti mon téléphone et j’ai commencé à écrire. C’est ça, l’imprévu.

– Faire sa check-list
A chaque publication, j’ai mon petit rituel. Un peu comme dans cette pub où Zidane te disait « D’abord la chaussure droite, toujours ». J’ai toujours la même façon de préparer et écrire un article. Ma petite check-list pour ne rien oublier, pour que ça respecte bien tous les codes du blog et que ça « aide à mon référencement » comme on dit… mais ça, je vous en parlerai une autre fois, si ça vous dit !

Et sans passer pour une control freak du blog… La tenue d’un blog demande une certaine rigueur dans la tenue, mais il faut se rappeler d’une chose : on ne force pas les idées à venir. Si l’inspiration n’est pas là, si l’envie n’est pas là… mieux vaut attendre un peu, souffler… pour reprendre de plus belle !

*Nb : j’ai écris cet article il y a quelques temps déjà, mais les circonstances ont un peu changé. Je vais avoir « plus de temps pour le blog », par défaut.