Biscuits, sablés et cookies, Desserts

Les petits palets bretons

Qui peut résister au palet breton ?

Ce bon goût de beurre, relevé de la petite pointe de sel, ce petit côté sucré, son croustillant mêlé au fondant… C’est le petit gâteau réconfortant par excellence ! Je trouve que le palet breton a des pouvoirs incroyables sur le moral, une capacité à nous faire sourire dès la première bouchée.

OK, il est loin d’être light vu la quantité de beurre qu’il contient (Mais on a dit breton, non ?!). Le palet breton est délicieux grignoté comme ça, accompagnant une tasse de thé ou de café, ou même servant de base. La pâte peut servir comme base à des tartes, des entremets, des cheesecakes… Ou pourquoi pas juste comme « socle » pour recevoir quelques pommes fondantes et délicatement caramélisées ? Réduits en miettes, ils peuvent venir apporter du croustillant à une salade de fruit ou à un fromage blanc. En bref, il est bien polyvalent ce palet!

Alors oublier les roudors et faites vous-même vos palets !

 

Palets bretons
Pour une vingtaine de palets de 5cm de diamètre

– 310 g de farine T55
– 180 g de sucre
– 240 g de beurre doux, pommade (J’ai utilisé du Paysan Breton)
– 1 cs de fleur de sel
– 5 jaunes d’oeufs
– 1 sachet de levure chimique

Passer la farine et la levure au tamis. Réserver.
Dans un grand récipient, mettre les jaunes et le sucre. Battre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne légèrement crémeux.
Ajouter le beurre pommade. Fouetter jusqu’à obtenir une texture très crémeuse.
Incorporer alors petit à petit la farine. Au fur et à mesure, la pâte doit former une boule de pâte homogène.
Sur le plan de travail, aplatir la boule et la couvrir de film alimentaire.
Entreposer au réfrigérateur pendant minimum 4h.

Au moment de faire vos palets :
Préchauffer le four à 150°C.
Sortir la pâte du réfrigérateur et la travailler très rapidement : Abaisser la pâte sur à 1-2 cm d’épaisseur sur un plan de travail très fariné.
Découper des cercles à l’aide d’un emporte-pièce de 5 cm de diamètre (ou d’un autre emporte-pièce si vous aimez la fantaisie).
Déposer la pâte dans son emporte-pièce sur une plaque chemisée de papier cuisson.
Enfourner et faire cuire entre 20 et 25 minutes jusqu’à ce que le dessus du palet soit doré.
Sortir la plaque du four et laisser reposer quelques instants puis transposer la feuille de papier cuisson sur une grille pour que les palets refroidissent.

 

A propos du travail de la pâte:

Le pâte du palet breton contient beaucoup de beurre, il est donc nécessaire de la travailler rapidement pour éviter qu’elle ne chauffe et que le beurre ne change de texture, venant altérer le caractère croustillant de nos beaux palets. Lorsque vous formez vos cercles, si votre pâte commence à suer, remettez-la directement au frigo pour 15/30 minutes avant de continuer.

La cuisson des palets est particulière et requiert que la pâte reste « maintenue » pour éviter qu’elle ne coule sur la plaque tel des cookies ! Par ailleurs, le four ne doit pas être trop chaud pour ne pas transformer le beurre en huile. Je conseille donc 150°C.

C’est une pâte extrêmement friable lorsqu’elle est chaude. Il faut donc laisser vos palets refroidir dans leur emporte-pièce avant de les démouler.

Côté conservation, les palets se gardent très bien une semaine dans une boite hermétique (en fer de préférence).. Mais ils ne devraient pas survivre tout ce temps !

J’ai également congelé deux grands palets déjà cuits (pour une base de tartelettes aux fruits) et un reste de pâte crue. Aucun problème, la pâte, crue ou cuite, accepte très bien la congélation.

Et enfin, le palet breton présente aussi l’énorme avantage de pouvoir utiliser des jaunes d’oeufs en trop… Et je vous dirai bientôt ce que j’avais donc fait avec les blancs…

Rendez-vous sur Hellocoton ! 
Print Friendly