Lapin aux pruneaux

Continuons cette série « Marmite » avec un plat plus traditionnel : le lapin aux pruneaux.

Je ne suis pas une super inconditionnelle du sucré-salé, mais je dois avouer que j’aime bien les plats où il y a des fruits secs (pruneaux, abricots, amandes…) qui viennent contrebalancer les saveurs.

lapin2 Lapin aux pruneaux

Quand j’ai découvert les Marmites, il n’existait que des Marmite de bouillon. J’ai donc été agréablement surprise quand j’ai vu qu’il existait une Marmite de fond de veau, et j’ai donc voulu l’essayer. Généralement, on met le fond de veau en fin de cuisson pour apporter du liant à la sauce. J’ai voulu cassé cette habitude et l’intégrer dès le début de la cuisson, pour un effet plus « mijoté ».

lapin5 Lapin aux pruneaux

Lapin aux pruneaux
Pour 4 personnes

– 8 morceaux de lapin (ici, râbles et cuisses)
– 3 carottes moyennes
– 1 gros oignon
– 400 gr de pruneaux dénoyautés
– 1 Marmite de Fond de Veau Knorr
– 500 ml d’eau
– beurre
– sel/poivre

Dans une grande casserole, faire chauffer le beurre. Ajouter l’oignon émincé et faire fondre.
Ajouter ensuite les morceaux de lapin et faire dorer des deux côtés pendant 10 mn.
Peler les carottes et les couper en cube. Les ajouter au lapin et mélanger.
Ajouter ensuite l’eau. Lorsqu’elle est frémissante, mettre la marmite de Fond de Veau Knorr.
Laisser frémir à feu doux pendant 45 minutes.
Ajouter ensuite les pruneaux et faire cuire pendant 15 minutes supplémentaires.

Je n’ai volontairement pas accompagné ce plat de féculents, mais rien ne vous empêche d’y ajouter quelques pommes de terre rôties ou du riz cuit dans un bouillon de légumes.
Si votre sauce est encore trop liquide, réserver les morceaux de lapin et faire chauffer la casserole à feu vif pendant 2 à 3 minutes en remuant. La sauce devrait devenir plus épaisse.
Vous pouvez diviser la marmitte de Fond de Veau en deux : mettre la moitié dans l’eau au début de cuisson, et ajouter la seconde moitié dans la sauce en fin de cuisson.

lapin4 Lapin aux pruneaux

Le fond de veau va permettre de créer une sauce qui accompagne parfaitement bien le lapin. Le fait de l’intégrer à la préparation assez tôt va permettre de parfumer délicatement la viande. Comparé à un fond de veau en poudre, le dosage est plus simple et il n’y a pas de mauvaises surprises de « grumeaux » dans la sauce.

lapin31 Lapin aux pruneaux

 

loading Lapin aux pruneaux hellocoton Lapin aux pruneaux
pixel Lapin aux pruneaux
pf button both Lapin aux pruneaux

2 réponses à Lapin aux pruneaux

  1. Little Bounty dit :

    Un classique que j’aime tant ! Miaaaam!
    Bravo ! Ca a l’air vraiment boooon :)

  2. […] lapin sur le blog ! Une recette de famille : la terrine de lapin de ma grand-mère, un classique : le lapin aux pruneaux, et une recette bien pratique pour manger « les restes » : un parmentier de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>